#French

COMMUNIQUE DE PRESSE: LE GOUVERNEMENT GAMBIEN REFUTE LES ALLEGATIONS DE TENTATIVE DE COUP D’ETAT

Jun 11, 2020, 1:02 PM | Article By: J.M. Grey-Johnson

Le Lundi 8 Juin 2020 Banjul, Gambie

En raison de la circulation sur les réseaux sociaux de messages-audio de nature malveillante et insurrectionnelle avertissant le gouvernement gambien de l’imminence d’un coup d’état en préparation par des citoyens privés, des hauts-fonctionnaires du gouvernement ainsi que des officiers supérieurs de l’armée, le public est de ce fait informé que ces propos ne sont que des allégations outrageuses et sans fondement.

Tous ces messages-audio circulant sur les réseaux sociaux sont orchestrés par des diffamateurs et agents provocateurs, qui au contraire de ce qu’ils affirment sur ces enregistrements-audio, ne cherchent qu’à nuire à la quiétude de la Gambie.

Leur intention est d’insuffler la peur, la panique générale, l’appréhension et la discorde dans le public et dans les cercles du gouvernement.

Par conséquent, et aussitôt que ces enregistrements ont été diffusés, les services de sécurité et de renseignements - SIS, Police, Forces Armées et ECOMIG – ont conjointement mené des investigations, et ce, en vue d’établir la véracité de ces enregistrements.

Il plait donc au gouvernement d’annoncer que ces messages-audio sont un simulacre truffé de fausses informations dans le but de déstabiliser notre jeune démocratie.

Contrairement à l’époque où de telles allégations auraient conduit à l’arrestation de citoyens innocents ainsi qu’à d’autres formes de persécution, le gouvernement gambien a fait preuve d’une très grande maturité dans la conduite de ses investigations.

Ainsi, aucun officier ou citoyen n’a été arrêté ou interrogé. Tout comme les armes, et les véhicules sensés convoyer ces armes qui devaient servir à l’exécution de ce coup d’état fictif n’ont pu être trouvés.

Les enquêtes préliminaires ont découvert que deux Gambiens, Omar F.S Sanneh alias Baitulah et Momodou Marong sont complices dans l’enregistrement et la dissémination de ces messages provocateurs qui ont réussi à semer la peur et l’appréhension générale parmi les Gambiens et ceux de la diaspora.

Omar F.S Sanneh (alias Baitulah) est un ancien soldat qui, selon nos sources, a échappé à la justice après avoir été accusé de profaner des menaces sur Whatsapp. Il a fuit vers la Casamance où il est considéré comme un évadé de justice.

Tout comme Sanneh, son collègue Momodou Marong est supposé avoir quitté la Gambie en empruntant les chemins de migration clandestine et vit présentement en Italie où il a également participé à la réalisation de nombreux enregistrements malveillants et subversifs.

En conséquence, les membres du public, du Service Consulaire et du Corps Diplomatique sont priés de continuer à vaquer tranquillement à leurs occupations. Il n’y a aucune raison de craindre ou de s’alarmer à propos de ces enregistrements pernicieux dont le seul but est de perturber le climat de paix et de sécurité en Gambie.

 

Signé:

Ebrima G Sankareh

Porte-Parole du Gouvernement de la Gambie