#French

LE GOUVERNEMENT AMERICAIN DEMANDE LA SAISIE DES BIENS D’UNE VALEUR DE $3.5 MILLIONS DE DOLLARS PROVENANT DES ACTIVITES CRIMINELLES DE L’ANCIEN PRESIDENT JAMMEH

Jul 20, 2020, 12:32 PM

Le Département de Justice américain a déposé une requête de confiscation visant la saisie d’une propriété estimée à $3.500.000 dollars localisée dans le Maryland. Cette propriété, dont l’acquisition avait été financée par des fonds issus des activités criminelles de l’ancien Président Yahya Jammeh, a été obtenue à travers la mise en place d’une société d’investissement créée par Zineb Jammeh, l’épouse de Yahya Jammeh.

Selon la requête, l’ancien Président a acquis des millions de dollars à travers le détournement de fonds publics et la sollicitation de pots-de-vin de la part de compagnies et sociétés désirant s’approprier les droits d’exclusivité et de contrôle sur plusieurs secteurs de l’économie gambienne. La requête déposée accuse également le Président Yahya Jammeh d’avoir conspiré, avec l’aide de sa famille et de ses plus proches collaborateurs, à utiliser une multitude de sociétés écrans et de fonds d’investissements étrangers, et ce, dans le but de procéder au blanchissement des fonds issus d’activités criminelles, notamment à travers l’achat d’une résidence de plusieurs millions de dollars dans le District de Maryland. Cette résidence fait l’objet d’une procédure de confiscation de la part des Etats Unis.

« Yahya Jammeh, l’ancien Président de la Gambie, a vidé les coffres de l’état gambien de centaines de millions de dollars. Il a ensuite procédé au blanchissement d’une partie de ces fonds, et ce, dans le but d’octroyer de manière frauduleuse des biens immobiliers aux Etats Unis » a déclaré l’actuel Procureur General Adjoint Brian C. Rabbitt. « Notre démarche de ce jour vise donc à démontrer les énormes efforts consentis par Le Bureau de Lutte Contre La Corruption de Haut-Niveau en collaboration avec d’autres agences internationales chargées de l’Application du Droit, et ce, en vue non seulement de protéger le système financier américain, mais également de procéder à la saisie de biens illégalement acquis par des hauts dignitaires étrangers».

 «  L’ancien Président Yahya Jammeh et son épouse avaient l’intention de dissimuler les fonds qu’ils ont détournés du Trésor public gambien à travers l’achat d’une résidence de grand standing dans le Maryland » a déclaré le Procureur General du District de Maryland. « Cette démarche est une illustration de ce que les Etats Unis ne permettront pas aux criminels de profiter des fruits de leurs crimes et veilleront toujours à ce que justice soit rendue à toutes les victimes de malversations financières tant aux Etats Unis qu’à l’étranger». 

“La saisie de cette propriété est une démonstration de notre détermination à protéger le système financier américain des kleptocrates étrangers à la recherche des paradis fiscaux, et ce, en vue de dissimuler les fonds détournés des trésors publics de leur pays» a affirme Alysa Erichs, le Directeur Exécutif Adjoint des Services de Douane et d’Immigration du Département de la Sécurité Intérieur américain. « Le Département de la Sécurité Intérieure américain ne permettra jamais que notre pays soit utilisé par de hauts responsables étrangers dans le but non seulement de dissimuler leurs activités criminelles, mais également de procéder au blanchissement des profits résultant de ces activités illégales ».

Les investigations ont été menées par la Brigade Spéciale Chargée de la Lutte Contre la Corruption et des Revenus Illicites du Département de la Sécurité Intérieur américain basée à Miami. Elle a bénéficié de la coopération du Bureau de l’Agent Spécial en Charge de Baltimore et de l’Attaché au Bureau de Dakar du Département américain de la Sécurité Intérieur. Le Département américain de la Sécurité Intérieure a mis en place cette Brigade en 2003 dans le but de conduire des investigations sur les opérations de blanchiment de capitaux étrangers issus de détournements de deniers publics, de corruption et de paiements de pots-de-vin. Le Département vise à empêcher l’entrée de fonds d’origine étrangère acquis à travers des activités illégales et frauduleuses dans le système financier américain.

Cette requête de confiscation a été déposée par le Procureur General Steven Parker et le Procureur General Kaycee Sullivan de la Section en Charge de la Lutte Contre le Blanchissement d’Argent et du Recouvrement d’Avoirs de la division criminelle ainsi que le Substitut du Procureur du District de Maryland Jennifer Wine. Ils ont bénéficié de l’aide et de l’assistance du gouvernement gambien et du représentant du Service de Formation et de Perfectionnement des procureurs étrangers du Ministère de la Justice des États-Unis.      

La Brigade Spéciale en charge de la lutte contre la corruption et les revenus illicites du Département américain de la Sécurité Intérieure, basée à Miami, a été créée en 2003, et ce, en vue de mener des enquêtes concernant des dignitaires étrangers qui veulent se servir des institutions financières américaines pour le blanchiment des fonds obtenus d’activités criminelles. Depuis sa création, la Brigade a procédé à la confiscation de plus de $500 millions de dollars de revenus obtenus par des activités frauduleuses à l’étranger. Toute personne désireuse de dénoncer ces activités illégales est priée de contacter le Bureau local du Département de Sécurité Intérieure américain au numéro suivant : 1-866-347-2423

Le Bureau de Lutte Contre La Corruption de Haut-Niveau est dirigé par une équipe de procureurs hautement qualifiés et dédiés de la Section en Charge de la Lutte Contre le Blanchissement d’Argent et du Recouvrement d’Avoirs de la division des affaires criminelles. Ils veillent, en étroite collaboration avec plusieurs agences fédérales chargées de l’application du droit ainsi que de plusieurs bureaux du Procureur des Etats Unis, à la saisie de tout bien ou propriété acquis par la corruption à l’étranger tout en veillant, lorsque l’occasion se présente, à ce que ces biens récupérés soient rendus aux peuples victimes d’actes de corruption et d’abus de pouvoir.

Une Requête de Confiscation est une simple allégation que des fonds et/ou des biens font partie ou représentent les produits provenant d’activités criminelles. Ces allégations sont seulement prouvées lorsqu’un tribunal de justice délivre un verdict en faveur du gouvernement des Etats Unis.