#French

PLUS D’UNE DOUZAINE DE PERSONNES INCULPEES POUR FRAUDE SUR PASSEPORTS DIPLOMATIQUES

Jul 16, 2020, 1:16 PM

Une quinzaine de personnes ont été inculpées de fraude et de contrefaçon suite au scandale des passeports diplomatiques. Ce scandale, qui a fait couler beaucoup d’encre, a nécessité la mise en place d’une Commission d’Experts issus des rangs de la Police, de l’Immigration ainsi que d’autres services de maintien de l’ordre public.

Au cours d’une interview sur le programme de la station radio West Coast Radio intitule ‘l’Heure du Café avec Peter Gonez’, le porte-parole du gouvernement Ebrima G. Sankareh a indiqué que les 15 accusés sont repartis en trois groupes et comparaitront devant différents juges à Banjul et à Kanifing. Un groupe comparaitra devant le juge Ebrima Jaiteh de la Cour de Grande Instance de Banjul, un autre devant le juge  Nguye Mboob Janneh de la nouvelle Cour de Grande Instance de Mile 7, le dernier groupe devant le juge Modou S.M. Jallow de la Cour de Grande Instance de Bundung.


Les accuses sont les suivants:
1. Mansa Sumareh

  1. Saikou Sanneh (en fuite)
    3. Ebrima Sanneh
    4. Ousman Touray (en fuite)
    5. Baboucarr Jobarteh
    6. Ismaila Kanteh
    7. Banka Jatta
    8. Lang Tombong Sabally
    9. Michael Ladipo (en fuite)
  2. Amadou Touray
    11. Lamin Darboe
    12. Yankuba Sussoh
    13. Muhammed Mbye
  3. Baboucarr Bah 
  4. Dodou Camara

Cependant, trois des 15 accusés ont, selon nos sources, réussi à quitter le pays. Il ne reste donc que 12 co-accusés qui feront face à la justice.

Il est à rappeler que le scandale des passeports diplomatiques qui a éclaté au grand jour en 2019 a non seulement crée une onde de choc au sein de la nation, mais a également été une grande source de préoccupation pour nos partenaires internationaux compte tenu des risques et possibilités qu’un document aussi important puisse tomber entre de mauvaises mains. Les investigations des services de sécurité ont conduit à des arrestations tant au niveau national qu’international.

Le Président Adama Barrow a promis de ne ménager aucun effort afin de situer les responsabilités et a assuré le Corps diplomatique et consulaire qu’il n’y aura pas de vaches sacrées dans la recherche de la vérité, car tous les coupables, sans exception aucune, tomberont sous le coup de la loi.