#Article (Archive)

LA COMMISSION DE REVISION DE LA CONSTITUTION DECIDE DE LA NON-INCLUSION DE LA LAICITE DANS LE PROJET FINAL DE LA NOUVELLE CONSTITUTION

Apr 3, 2020, 1:14 PM

La Commission de Revision de la Constitution mandatee par Acte Parlementaire en vue de la revision de la constitution de 1997 et la mise en place d’une nouvelle constitution pour la Gambie a decide de la non-inclusion de la laicite dans le projet final de la Constitution de la Republique de Gambie.

La Gambie demeurera un etat souverain si les citoyens de la Gambie adoptent la nouvelle constitution par voie de referendum.

Cependant le chapitre I (Sections 1 a 6) reconnait que la Gambie est un etat souverain et democratique de par la presence d’une nouvelle Clause declarant que les citoyens de la Gambie restent libres de pratiquer leur religion sans discrimination.

La Commission de Revision de la Constitution a rendu public le projet de nouvelle constitution en novembre 2019 en vue de permettre aux  Gambiens de proposer des recommendations pour le projet final. La non-inclusion de la laicite dans le projet initial de la constitution a été l’objet d’une consternation a travers le pays, en particulier sur les medias sociaux.

Le President de la Commission, le juge Mr Cherno Sulayman Jallow, a lors d’une conference de presse en ligne fait remarquer que la Section 1 de la nouvelle constitution emane de la section 1 de la Constitution de 1970 et 1997 ; section qui declare clairement que la Gambie est un etat souverain et republicain.

« La section 100(2)(b) de la nouvelle constitution emane egalement de la Constitution de 1997 qui interdit a l’Assemblee Nationale d’adopter des lois etablissant une religion particuliere en tant que religion d’etat. En outre, la section 12 declare que la diversite culturelle, ethnique et religieuse constitue le fondement de la Gambie en tant que peuple et nation »

Il a ajoute : « En consequence, cette Clause fait l’obligation a l’etat de reconnaitre et de proteger la diversite ethnique et religieuse de la Gambie en vue d’assurer une coexistence pacifique et harmonieuse entre les differents groupes socio-religieux.

Le projet de constitution, il a poursuivi, contient 319 sections divisees en 20 chapitres et differentes parties. Selon l’analyse de la Commission, le projet de constitution represente l’ensemble des vœux et aspirations du peuple de Gambie.

Il a declare: « Chaque chapitre concerne un sujet differend bien que dans certains cas, certains chapitres font reference a des Clauses apppartenant a d’autres chapitres. En vue de garantir une bonne comprehension afin d’eviter tout amalgame, donc les renvois a d’autres sections. Le projet de constitution est l’incarnation des espoirs et aspirations du peuple gambien »

Le president de la Commission par consequent a insiste que la Section 49 du Chapitre VI du projet final de lanouvelle constitution garantit la liberte de conscience, de religion, de pensee, de croyance et d’opinion. « Cette Section a été modifiee en vue d’assurer la liberte de culte de chaque citoyen de la Gambie. Section 88 (5) (b) du Chapitre VIII fait etat d’une Clause interdisant au President d’user de son pouvoir executif pour etablir une religion en tant que religion d’etat. »

Avec

J.M. Grey-Johnson

Read Other Articles In Article (Archive)