#French

O.J CRITIQUE VIVEMENT LE PARTI DE L’APRC SUITE A SA DECLARATION CONCERNANT LES PROPRIETES DE JAMMEH

Jun 18, 2020, 1:13 PM

omar Amadou Jallow alias O.J. a exprimé sa satisfaction concernant la réaction du gouvernement suite à la décision de la Cour d’Appel de la Gambie de suspendre la vente des biens confisqués à l’ancien Président Yahya Jammeh.


« Je n’étais pas satisfait du verdict de la Cour d’Appel, mais j’ai été réconforté car nous avons aujourd’hui un gouvernement, et plus particulièrement un Président, qui au contraire de l’ancien régime de Yahya Jammeh, respecte et accepte les décisions des tribunaux ainsi que l’indépendance de la magistrature et de la législature » a-t-il dit.

Il a, cependant, sévèrement critiqué les dirigeants de l’APRC qui cherchaient à s’approprier des biens confisqués de Yahya Jammeh.

L’ancien leader du PPP s’exprimait ainsi lors d’une interview exclusive accordée au journal The Point le dimanche 14 Juin 2020.

La direction de l’APRC a, lors d’une conférence de presse la semaine passée, accusé le gouvernement d’avoir procédé à la mise en vente des propriétés de l’ex-Président à vil prix, sans aucun respect des règles de procédure légale.

O.J. a donc déclaré que le gouvernement du Président Barrow, contrairement à celui de son prédécesseur, respecte l’état de droit et la Constitution.

« Yahya Jammeh aurait, dans un cas pareil, ordonné l’arrestation et l’incarcération des juges et magistrats. »

L’ancien dirigeant du PPP s’est déclaré offusqué par les récentes accusations des dirigeants de l’APRC relatives à la mise en vente des propriétés de l’ancien Président, précisant que durant le règne de Yahya Jammeh, tous les biens et propriétés du PPP ainsi que de leurs ministres avaient été confisqués et vendus. Et ce, sans aucun respect des règles de l’état de droit.

« J’ai servi le gouvernement de feu Dawda Jawara pendant 14 ans. Je possédais une seule propriété, elle a été confisquée et mise en vente. Landing Jallow Sonko, qui a été l’un des Gambiens les plus touchés par cette injustice, a servi le gouvernement de feu Dawda Jawara en tant que Ministre de l’Administration Locale de nombreuses années durant. Il était propriétaire de deux propriétés qui ont également été confisquées et vendues sans aucun respect pour les règles de procédure légale » a-t-il expliqué.

Yahya Jammeh a créé, après le renversement du gouvernement de Dawda Jawara, trois Commissions d’Investigations devant lesquelles Sir Dawda et ses ministres ont comparu pendant 11 mois, selon lui.

Il a ajouté que le Décret Numéro 11 de la Commission déclarait explicitement que les travaux de la Commission devaient être publiques et le rapport final publié. Le Décret 25 déclare que la Commission devait soumettre un exemplaire de ses conclusions à tous ceux qui ont témoigné devant la Commission, et ce, en vue de leur permettre de présenter leurs objections.

« Mais jusqu’à ce jour, le rapport de la Commission Banfo n’a pas encore été rendu public. Yahya Jammeh s’est même permis de procéder à la confiscation de nos propriétés sans daigner attendre les conclusions finales de la Commission » a-t-il davantage expliqué. Avant de poursuivre: « L’ex-Président a confisqué mes propriétés, mais egalement celles de Sir Dawda, Bakary Bunja Darboe, Saihou Sabally, Lamin Jallow Sonko, Memba Jatta et de la plupart des ministres qui ont servi sous le régime de Sir Dawda Jawara »

Alors lorsque j’ai entendu Fabakary Tombong Jatta dire que l’ancien Président possédait des conteneurs remplis de matériels estimés à plusieurs milliards de dalasis, je me suis posé la question de la provenance de tous ces containers, ainsi que de toutes ces résidences, propriétés et entreprises commerciales. »

O.J. a continué pour révéler qu’il s’était lui-même une fois porté garant de l’ancien Président pour la modique somme de D1,500.

Il a même affirmé que l’ancien Président s’était vanté de son immense richesse, se déclarant propriétaire d’une fortune estimée à plusieurs milliards de dalasis ainsi que d’un parc automobile de 50 véhicules. Tandis que Sir Dawda Jawara, Président 29 années durant, avait seulement un parc automobile de 4 véhicules à State House.

« L’ancien Président Yahya Jammeh a abusé de ses pouvoirs, n’a jamais respecté la Constitution ou l’état de droit. Mais nous avons maintenant un gouvernement qui respecte les principes de l’état de droit ainsi que les décisions prises par les deux autres organes du pouvoir, à savoir la Législature et la Magistrature.