#French

LE CHAVIREMENT DU BATEAU LE 4 DECEMBRE: QUE S’EST-IL REELLEMENT PASSE?

Apr 30, 2020, 2:42 PM

Les images d’un bateau transportant des immigres clandestins gambiens et qui a fait naufrage a Nouaddibou en Mauritanie ont fait la une des reseaux sociaux le long de la soiree du 4 Decembre 2019.

Cette nouvelle était d’autant plus incroyable du fait de la nature secrete du point de depart, inconnu par tous les residents du Kombos candidats a l’immigration et qui pensait que le desert est la seule et ultime voie de depart.

Mamoud Faal, natif de Barra et l’un des rescapes et membre de l’Association des Survivants et Familles de Victimes du 4 Decembre 2019, raconte l’incident du jour de depart jusqu’a la fin.

Dans une interview avec votre journal, Mamoud Faal a revele que le bateau qui a coule transportant 195 passagers était le quatrieme bateau a quitter le point de depart situe tout pres de Fort Bullen entre les iles de Barra et Jinack, une voie perdue entre la Gambie et l’Espagne fin Novembre 2019.

Selon le recit de leur voyage en direction de la mediterranee avant le chavirement du bateau, il a declare que le bateau vaguait dans les eaux espagnoles de 7H a 10 Heures de la matinee, mais ils ignoraient tous qu’ils se trouvaient déjà dans les eaux europeennes.

Selon lui, ils ont continue a ramer jusqu’à ce qu’ils se retrouvent a Nouaddibou, en Mauritanie, lieu du naufrage du bateau. Bien que le bateau ne soit pas entre en collision avec un quelconque obstacle, il a declare que le bateau a chavire lorsqu’ils ont decide de jeter l’ancre car ils manquaient de tout ; il n’y avait plus de carburant, ni d’eau et ni de nourriture.

«Lorsque nous avons jete l’ancre, le bateau a chavire et nous avons été envahis par les eaux.»

Il a affirme que toutes les videos et images postees sur les reseaux sociaux montrant le naufrage du bateau etaient fausses car personne a bord du bateau n’avait fait l’enregistrement de l’incident.

«C’était le matin du 4 Decembre 2019, une triste journee que je n’oublierai jamais. Nous avions tous decide de mouiller l’ancre a tous prix car nous manquions de carburant pour continuer la traversee. »

«En vue de retablir la verite, nous devons d’abord dire que toutes les videos et images qui ont circule sur les reseaux sociaux ne refletaient aucunement la verite. Tout d’abord notre bateau était ancre lorsque nous avons fait naufrage, et plus important, a ce moment precis personne n’a songe  a faire un enregistrement-video ou capturer des images parce que nous etions plus preoccupes a eviter la noyade et sauver nos vies. Toutes ces enregistrements-video et images de la scene de naufrage ont donc été montees de toutes pieces» a revele Faal lors de son recit.

Il a ajoute que « lorsque nous avons decide de mouiller l’ancre, nous avons approche deux bateaux pecheurs pour nous informer sur notre position exacte et avons alors appris que nous etions a Nouaddibou en Mauritanie. Nous leur avons dit que notre bateau faisait route pour l’Espagne, mais perdus nous voulions jeter l’ancre. Ils nous ont donne les directions necessaires. C’est lorsque nous avons jete l’ancre que le bateau a tangue, s’est renverse, et nous avons fait naufrage.»

Faisant un decompte des 195 passagers, il declare que 13 femmes se trouvaient a bord dont 11 ont peri. 83 hommes ont survecu ainsi qu’un bebe de 2 ans. Au total, 110 personnes ont ainsi perdu leurs vies. 58 corps ont été repeches le premier jour tandis que six autres ont été decouverts le lendemain.