#French

LA GAMBIE RECOIS UN DON DE 9.4 MILLIARDS DE DALASIS POUR SON PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT NATIONAL

Jul 13, 2020, 12:24 PM

Le Ministre de l’Economie et des Finances a informé les Membres de l’Assemblée Nationale le mercredi dernier que la Gambie a reçu, à ce jour, dans le cadre du financement de son Programme de Développement National un montant de 199.570.000 millions de dollars, soit l’équivalent de 9.455.207.500 milliards de dalasis de la part des bailleurs de fonds.

Au mois de mai 2018, les donateurs avaient, au cours d’une conférence internationale des bailleurs de fonds, pris l’engagement d’une contribution d’un montant de 1.7 milliards de dollars au Programme de Développement National de la Gambie (2018-2021). Les Membres de l’Assemblée Nationale voulaient savoir le montant financier mis jusqu’à présent à la disposition de la Gambie dans le cadre du Programme de Développement National du gouvernement.

Répondant à une question posée par le Membre de l’Assemblée Nationale représentant Kiang West, le Ministre des Finances Mamburay Njie a déclaré que la Gambie a reçu à peu près 12% de la somme totale promise.

 « Mme La Présidente, la mise en œuvre du Programme de Développement National suit progressivement son cours. Présentement, la somme de 199.57 million de dollars, soit 12% du montant total promis, a été déboursée dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Développement National ».

Interrogé sur les secteurs qui ont bénéficié de ces décaissements, le Ministre des Finances n’a pu donner un rapport détaillé concernant les secteurs de l’économie qui ont reçu ces fonds, promettant de donner cette information aussitôt que possible.

Le Président Barrow et son entourage ont reçu un accueil triomphal à leur retour de Bruxelles en Mai 2018 après avoir obtenu des promesses de financement à hauteur de 1.7 milliards de dollars de la part des bailleurs de fonds internationaux.

Le gouvernement a affirmé qu’une grande partie de ces promesses financières sera dédiée aux projets.

La majorité des Gambiens avait donc exprimé leur satisfaction à l’annonce de l’obtention de ces fonds, car ils constituaient une source d’espoir pour un avenir meilleur.

Force est de constater que trois ans plus tard ce qui était une lueur d’espoir pour beaucoup de Gambiens tarde à se réaliser.