#French

JAMMEH – LA CAUSE DE TROP DE MAL POUR MERITER UN RETOUR A LA POLITIQUE 

Jun 30, 2020, 10:44 AM | Article By: Avec J.M. Grey-Johnson

Le pauvre Procureur-General et Ministre de la Justice Mr Abubacarr Tambadou a déclaré que l’ancien Président Jammeh appartient au passé et a invité les membres du Parti pour La Construction et la Réorientation Politique(APRC) à se tourner vers l’avenir car l’ancien Président Jammeh a causé trop de mal et de dégâts, il ne mérite aucunement un retour à la vie politique.

Le Ministre de la Justice sortant est conscient qu’il est, due à sa forte opposition à l’ancien Président, un personnage impopulaire parmi les partisans et sympathisants de l’APRC.

« Je suis conscient que ma forte opposition à l’ancien President Jammeh n’a pas été appréciée par les partisans et sympathisants  de l’APRC. Je leur dis, donc, que Yahya Jammeh est du passé, il faut donc abandonner vos illusions et rêves concernant le retour politique de Yahya Jammeh. Il est temps pour vous de reprendre votre destin en main et de vous tourner vers l’avenir. »

Le Procureur Général sortant a affirmé que Yahya Jammeh a infligé trop de mal au peuple de ce pays et ne mérite aucunement un retour à la vie politique pour diriger encore ce peuple.

Comme nous le révèlent les travaux de la Commission Vérité, Réconciliation et Réparations, il a infligé de la peine et de la souffrance au peuple de ce pays durant ses 22 ans de règne marqués par la terreur. »

Il a détruit l’âme et l’innocence du peuple gambien durant cette période par la brutalité de ses crimes. Et pour cela, il sera appelé à répondre de ses actes un jour. Il sera surement traduit en justice. »

Le Ministre de la Justice sortant a toujours proclamé sa forte opposition à l’ancien Président. Lors d’un discours prononcé au cours de l’année judiciaire 2019, il a assuré les victimes de l’ancien Président qu’il serait arrêté et poursuivi en justice si jamais il remettait les pieds en Gambie.

Les partisans de l’APRC accusent Mr Tambadou de mener une chasse aux sorcières contre le fondateur de leur parti. Donc l’absence d’une certaine intégrité dans l’exercice de ses fonctions.

Le leader par intérim de l’APRC, Fabakary Tombong Jatta, a récemment demandé la démission de Mr Tambadou sous prétexte qu’il nourrit des préjugés contre l’ancien Président et ses partisans.