#French

PANIQUE A BASSE DUE A L’ENTRÉE CLANDESTINE DE 43 PESONNES

Apr 23, 2020, 1:16 PM

43 personnes dont des Gambiens et des non-Gambiens sont entrees clandestinement dans le pays a travers les frontieres poreuses de la Haute Region, causant la panique dans cette partie reculee de la region surtout dans la ville cosmopolitaine de Basse.

Au nombre de ces personnes, figuraient 13 Gambiens, 5 Sierra-Leonais, 11 Maliens, 11 Guineens, 1 Nigerian et 2 Senegalais. Ces personnes sont presentement sous quarantaine dans plusieurs hotels de Basse.

Une source, sous condition d’anonymite, a revele a notre reporter que les autorites administratives de la region ont tente d’etouffer l’affaire. «Comment ont-ils pu laisser entrer ces personnes dans notre pays et mettre ainsi nos vies en peril surtout en ces temps difficiles pour la sante publique. » Cependant, je peux vous assurer qu’a ce moment precis, il n’y a aucune arrestation liee a cette affaire.»

Fanta Bojang Samateh Manneh, le gouverneur regional de la Haute Region a dit : « Les services de securite et, en particulier celui de l’immigration, controlent et surveillent constamment les regions frontalieres en vue d’arreter toute personne tentant d’entrer clandestinement dans le pays

« Ces gens entres clandestinement travaillent sur des chantiers de construction routiere actuellement en cours. Cependant, il leur a été demande d’adherer et de respecter les  strictes instructions  du Ministere de la Sante et ses partenaires. Ils ont été sensibilises et certains d’entre eux ont été confines dans un meme endroit, evitant ainsi tout contact avec d’autres personnes.

Le Gouverneur Samateh a reconnu que ce n’est pas legal de faire entrer des gens clandestinement dans le pays puisque les frontieres ont été fermees en vue d’eviter la propagation du coronavirus dans le pays.

« Bien que nous voulons que les routes soient construites dans la region, nous ne pouvons accepter que des gens soient introduits illegalement dans le pays. C’est pour cela que les agents de la sante, apres avoir été informes de ce que certaines personnes avaient été introduites frauduleusement dans le pays, se sont empresses de faire en sorte que ces personnes soient mises en quarantaine. »

Interrogee pour savoir si les personnes ayant aide a faire entrer clandestinement dans le pays ont été arretees, elle a repondu qu’elle ne dispose d’aucune information a ce sujet.

Entre-temps, le Commissaire A l’Immigration de Basse, Ensu Jawaru, a declare que ces 43 personnes n’avaient pas été introduites illegalement dans le pays, affirmant qu’elles se trouvaient en territoire gambien depuis l’annee passee.  Il a cependant refuse de donner d’avantages d’informations sur le sujet et a demande au reporter de prendre contact avec le Porte-Parole du Departement de L’Immigration de la Gambie.