#French

LES MIGRANTS GAMBIENS PRODUISENT DES EQUIPEMENTS DE PROTECTION POUR LES OFFICIERS DES POSTES-FRONTIERES

May 8, 2020, 12:51 PM

La propagation rapide du covid-19 en Afrique de l’ouest et en Afrique centrale, touchant plus de 8,000 personnes, a coute la vie a plus de 200, et a declenche un manque d’equipements de protection personnelle.

En vue de stimuler la production de materiel medical en Gambie, l’Organisation Internationale de la Migration a decide d’apporter sa contribution aux initiatives actuelles de lutte contre le covid-19. Ainsi, dans le cadre de leur programme de reinsertion sociale, 20 migrants de retour au pays vont produire pres de 2,000 combinaisons de protection et couvre-chaussures. Tous ces equipements feront l’objet d’un don au Ministere de la Sante en vue de leur distribution aux agents de l’immigration dans les postes-frontieres.

Suite a l’approbation par le Bureau Gambien, les migrants ont etudie et perfectionne les techniques de production de materiel medical. Les 20 participants, dont la plupart avait echoue en Lybie et au Niger, ont precedemment été formes dans le metier de la couture et avaient recu du materiel de couture dans le cadre du Programme Conjoint de Reinsertion Sociale de l’UE et de l’OIM.

«Cette initiative est d’autant plus louable que le gouvernement a presentement un besoin urgent de ces equipements. Et le fait que ces migrants beneficient d’une source de revenus est une source additionnelle de satisfaction » a explique Amadou G. Jallow, l’officier du Bureau d’Ethique Gambien. Toutes les combinaisons de protection et couvre-chaussures seront analysees en vue de garantir leur efficacite.

Au-dela de leur contribution a la lutte de la Gambie contre le covid-19, cette initiative de travail-contre-remuneration facilite davantage la reinsertion des migrants a travers des activites commerciales etant donne que l’impact de la propagation de la pandemie sur les activites commerciales risque d’enrayer les progres enregistres par ces migrants depuis leur retour au pays.

«Cette entreprise met a contribution les competences des migrants pour repondre a une demande publique urgente» a dit Fumiko Nagano, le Chef de Migration de l’OIM en Gambie. «Le monde entier mene une lutte acharnee contre la pandemie, nous avons grand plaisir a mettre en exergue le travail de ces migrants en Gambie»

Abdou Magidou Jallow, en retour du Maroc cette annee, a deplore les obstacles causes par le covid-19.

«Cela a durement affecte mon commerce; nous ne recevons plus de clients car ils sont tous confines a la maison. Auparavant, ce n’était pas le cas» a-t-il dit. «Ceci est une opportunite pour moi et mes compagnons de disposer d’une source de revenus et dans la meme veine apporter notre contribution a la lutte contre la pandemie.»

Avec l’aide d’Abdou et des autres participants, les officiers de l’immigration et des postes-frontieres disposeront d’une couche de protection additionnelle dans l’execution de leur travail. Etant donne que la Gambie partage des frontieres poreuses avec le Senegal, les postes-frontieres  et les communautes sont dans la ligne de mire de la pandemie et constituent un point nevralgique de la strategie de lutte de l’OIM contre la pandemie dans le pays.

L’OIM a ainsi propose un groupe de migrants ayant egalement été formes dans le metier de la couture au Centre du Commerce International, et qui a lance une initiative similaire pour produire des masques. Entre-temps, d’autres migrants gambiens ont entrepris la sensibilisation des communautes sur le covid-19.

Cette initiative a été soutenue par le Projet Commun de Protection et de Reinsertion des Migrants, et financee par le Fonds Europeen de Soutien d’Urgence a l’Afrique. Regroupant 26 pays, le Projet Commun vise a soutenir la reintegration des migrants dans leurs communautes, c’est le premier programme designe a sauver des vies, proteger et aider les migrants sur les routes de migration en Afrique.

Depuis 2017, l’ONU a accorde son soutien au plan de retour et de la reintegration de plus de 5,000 Gambiens.