Sommet de l’UA à Nouakchott

Tuesday, July 03, 2018

La corruption et le terrorisme à l’ordre du jour

Le 31 eme sommet ordinaire de l’UA s’est ouvert, ce weekend à Nouakchott dans la capitale mauritanienne. Plusieurs délégations ont répondu présentes. A l’ouverture de la rencontre, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, par ailleurs l’hôte du sommet, a évoqué les défis auxquels le continent est confronté, notamment le terrorisme. Il a dit qu’un moyen de vaincre le terrorisme est de réduire les disparités sociales. “C’est le seul moyen de convaincre nos jeunes de ne pas tomber dans l’extrémisme”.

Quant au président en exercice de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a insisté sur le fait qu’il y aura désormais des réunions de petit format, un sommet unique des chefs d’Etat par an. “L’idée derrière ces réformes est de rendre l’UA crédible. Plusieurs projets en cours ont été annoncés. “Il a notamment encouragé les chefs d’Etat à rejoindre le marché commun pour signer un protocole sur la libre circulation des personnes et des biens.

À la tribune, le président de la commission a insisté sur la nécessité de poursuivre les réformes, notamment financières, avec l’introduction d’une taxe sur les importations.

“La paix appelle au dépassement de soi, au compromis et à l’intérêt général, rappelant en même temps les nombreuses échéances prévues en Afrique avec les élections au Mali, en RDC, en Libye et les crises au Sud Soudan et en Afrique Centrale”.

Un autre sujet abordé par le président de la Commission de l’UA était les migrations. “Le sort tragique des migrants africains aux frontières de l’Europe est aujourd’hui associé à la récurrence de pratiques intolérables contre ces populations en Afrique même. Sous peine de perdre tout crédit moral sur cette question, notre institution ne peut pas pratiquer des doubles standards ici: condamner les violations flagrantes des droits des migrants africains ailleurs et pratiquer la politique d’autruche lorsque des événements similaires se produisent sur le continent. “