Sheriff Kijera, président de l’Association des victimes du régime Jammeh: “plus de 1000 personnes se sont inscrites dans mon institution”

Thursday, May 10, 2018

Issued:Wednesday 9 may 2018

Lors d’une rencontre, ce dimanche au siège de l’Association des victimes des violations des droits de l’homme en Gambie (GCVHRV), Sheriff Kijera, président de ladite institution a déclaré que le centre a enregistré, au stade où nous sommes plus d’un millier de victimes directes et indirectes à travers le pays.

“Les victimes inscrites sont des rescapées et des proches de victimes de violations graves des droits de l’homme: des disparitions forcées, des exécutions extrajudiciaires, des arrestations et des détentions arbitraires, des actes de torture, des violences sexuelles et autres”.

M. Kijera a également déclaré que l’Association est déçue par le gouvernement du président Adama Barrow dans son approche et aussi par son incapacité à prendre en charge certains cas d’urgence des victimes pour le soutien médical et psychosocial.

M. Kijera a expliqué que l’assistance médicale du gouvernement turc au centre des victimes est un bon exemple de ce que le gouvernement d’Adama Barrow a lamentablement échoué pour faciliter les modalités. Il a ajouté que “les corps des victimes avaient été exhumés sans l’aval des familles et que cela avait suscité à nouveau un traumatisme. “Nous ne voulons pas de la justice sélective, nous voulons de la justice et nous la voulons maintenant”, a t il demandé.

Source: Photo: Le siège de l’Association