Sénégal :: Nécrologie Disparition de Mamadou Diop, ancien maire de Dakar

Wednesday, March 28, 2018

Issued: Tuesday 27 March 2018

 L’ancien maire de Dakar, Mamadou Diop a tiré sa révérence, ce lundi à Dakar, à l’âge de 82 ans. L’annonce a été par la conseillère municipale de la ville de Dakar, Fatoumata Gassama Fall.

Le défunt avait defraye la chronique ces derniers jours, en témoignant au procès de Khalifa Sall.

Avocat de formation, docteur en droit, ancien gendarme, ancien Secrétaire général de la présidence, ex membre du Conseil économique social et environnemental (Cese), il a consacré toute sa vie à servir  l’État. Sa dernière apparition publique remonte, au 10 février 2018,  au procès de Khalifa Sall, où il a été entendu à titre de témoin.

“C’est moi qui ai élevé Khalifa Sall. Il n’avait que 17 ans. Khalifa Ababacar Sall était mon adjoint et il a épousé ma fille. On a donc des liens de parentés”. Une déclaration qui témoignait de ses liens étroits avec le maire de Dakar.

“J’ai été acteur politique pendant plus de 45 ans. Toutes les actions politiques ont été financées par ces fonds politiques. A l’époque, un arrêté du ministre que je contresignais valait mandat pour le percepteur qui payait”, avait-il déclaré pour confirmer l’existence de fonds politiques qui ont valu au maire de Dakar et ses 7 co-prévenus un séjour carcéral.

Devant la barre, son intervention avait été saluée par ses pairs, avocats.

“Depuis 1964,  ces fonds existent. On l’affectait au cabinet du maire. Et c’est différent des deniers publics. Les fonds ont existé avant l’avènement de la réglementation des fonds publics. D’ailleurs, j’ai 4 arguments pour prouver que ce sont des fonds politiques, il n’y a pas autre chose”, plaidait-il.

“Il y a le décret concernant la caisse d’avance qui ne couvre ni la procédure ni le montant. C’est cette procédure qui est d’ordre politique qui a toujours était utilisée. Les caisses d’avance existent en dehors du maire qui n’en voit même pas la couleur. Les fonds politiques demeurent aujourd’hui. Moi, je l’avoue aujourd’hui, j’ai géré les fonds politiques du président Senghor. Ces fonds sont destinés à ne pas laisser de trace. Je ne me souviens pas du montant que j’ai eu à donner au Président Senghor. Ce sont des fonds politiques”, arguait-il pour prouver l’innocence de son ex beau-fils.

Son inhumation est prévue aujourd’hui. La levée du corps se tiendra à l’hôpital Principal de Dakar vers 10 heures.

Source: Photo: Mamadou Diop fut maire de Yoff avant de devenir maire de Dakar pendant 17 ans