Senegal: Février 2019 Entretien Exclusif Avec Son Excellence Pof. Salieu NDIAYE, Ambassadeur du Sénégal en Gambie

Wednesday, February 20, 2019

Mardi 19 Février

Mr. Saine : EXCELLENCE BONJOUR, MERCI D’AVOIR BIEN VOULU NOUS RECEVOIR ET DE NOUS ACCORDER CET ENTRETIEN SUR LA PROCHAINE ECHEANCE ELECTORALE, L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU 24 FEVRIER 2019.

Excellence : Avant toute chose, permettez-moi de rendre grâce et gloire à DIEU qui, par Sa grande Miséricorde, nous a permis d’être là aujourd’hui et de nous consacrer à l’organisation, depuis que le Sénégal est indépendant, de la 11ème élection présidentielle.

Vous le savez, le président de la République est la clé de voûte de nos institutions, car c’est lui qui est chargé de définir la politique de la Nation sénégalaise, pour les cinq prochaines années. il lui incombe aussi de veiller au respect de la Constitution, d’assurer le fonctionnement régulier des pouvoirs publics et de garantir l’indépendance nationale ainsi que l’intégrité territoriale du pays. Son élection au suffrage universel lui confère une légitimité démocratique, en rapport avec l’étendue de ses pouvoirs.

Mr. Saine : EXCELLENCE, POURQUOI, LA GAMBIE A ETE CHOISIE COMME LIEU DE VOTE DE SENEGALAIS VIVANT EN DEHORS DU SENEGAL ?

Excellence : Je vous remercie de me poser cette question, je commencerai par vous préciser que le vote des Sénégalais, établis ou résidents hors du Sénégal, à l’élection présidentielle et aux élections législatives, est régi par les dispositions des articles L322 à L325, L343, L349 à L353, L355, L356 et R105 à R110 du code électoral.

Les dispositions du dit code précisent que le vote est organisé dans les pays où :

-Premièrement, ils sont établis et où le  nombre de ceux qui sont inscrits sur les listes électorales a atteint deux (200) membres,  à la date de clôture de ces dites listes.

-Deuxièmement, il faut qu’il existe, dans ce pays, une représentation diplomatique du Sénégal.

C’est le cas de la République sœur de Gambie, où mes compatriotes sont présents partout sur le territoire gambien. En conséquence, leur vote se fera dans dix-sept (17) centres de vote, qui regroupent les trente-quatre (34) bureaux de vote, répartis dans toutes les régions du pays, notamment à :

 

1.  Banjul, nous aurons trois bureaux de vote à l’école primaire Tobacco Road ;

2.   Bakau, un seul bureau ;

KANIFING MUNICIPAL COUNCIL (KMC),

3.   l’Ecole Primaire Sénégalaise de Kanifing, un bureau ;

4.   Lycée Sénégalais (Kanifing), deux bureaux ;

5.   Serrekunda, nous avons, dix bureaux à Serrekunda School ;

Western Division :

6.  Lamin, avec un bureau ;

7.  Brikama, trois bureaux ;

8.  Brufut, un bureau ;

9.  Gunjur, deux bureaux ;

North Bank Division ;

10. Barra, un bureau ;

11. Farafenni, deux bureaux ;

CENTRAL RIVER DIVISION :

12. Kaur, un bureau;

13. Kuntaur, un bureau;

14. Velingaraba, un bureau;

15. Bansang, un bureau ;

Lower River Division

16. Soma, un bureau ;

Upper River Division

17. Bassé, deux bureaux.

La répartition de ces trente-quatre (34) bureaux de vote sur l’ensemble du pays, va faciliter aux électeurs sénégalais, leur accès aux lieux de vote. Toutefois, la dissémination de ceux-ci entraîne un coût financier non négligeable, si on prend en compte, l’expédition et la sécurisation de tout le matériel électoral nécessaire pour le fonctionnement des bureaux, la mobilisation du personnel de l’ambassade, de la DECENA, la désignation des membres des bureaux de vote, leur mobilité, l’organisation matérielle, etc.

Mr. Saine : JUSTEMENT, COMMENT SE PASSE CETTE ORGANISATION MATÉRIELLE DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 24 FEVRIER 2019 ?

Excellence : Le processus se déroule normalement, même si en ma qualité de Chef de mission, je suis chargé, avec tous mes collaborateurs, de l’organisation de cette élection, celle-ci est menée de manière consensuelle, en collaboration avec tous les acteurs concernés par le processus et en conformité avec la loi électorale.

Je voudrais profiter de l’occasion qui m’est offerte, pour surtout remercier les plus hautes autorités gambiennes pour leur accompagnement, les facilités, ainsi que l’assistance multiforme, qu’elles ne cessent de nous accorder durant ces périodes exceptionnelles.

Pour répondre à votre question, je peux vous dire que toutes les mesures appropriées ont été prises en vue de l’organisation d’un scrutin libre, crédible et transparent.

E Les militants et représentants des différents candidats battent campagne sur toute l’étendue du territoire gambien, avec, bien entendu, l’approbation des autorités gambiennes compétentes.

1.  Le matériel nécessaire à l’organisation du scrutina été réceptionné dans sa totalité.

2. La carte électorale a été publiée et remise dans les délais requis, à chacun des cinq plénipotentiaires dûment désignés par les candidats. Ces envoyés, avec qui, nous tenons des réunions régulières, en présence d’un représentant de la DECENA,  ont également reçu, les cartes de leurs mandataires respectifs et parallèlement, ont eux aussi, déposé  les listes de leurs délégués, dans les 34 bureaux.

3. Enfin, la distribution des cartes d’électeurs, commencée depuis le 10 juillet 2017, se poursuit toujours, dans plusieurs endroits du pays, avec un taux de distribution qui avoisine les 94%. Par ailleurs, nous continuons d’appeler les populations à aller retirer leurs cartes d’électeur, qui seront également disponibles le jour du scrutin sur les lieux de vote.

Mr. Saine : EXCELLENCE, QUI CONTROLE LA RÉGULARITÉ DE TOUTES CES OPÉRATIONS QUE VOUS MENEZ ? UN CANDIDAT PEUT-IL PARTICIPER A CE  CONTRÔLE ? SI OUI, COMMENT ?

Excellence : La représentation diplomatique a en charge l’organisation des élections, mais sous le contrôle de la  COMMISSION ELECTORALE NATIONALE AUTONOME (C.E.N.A), et des plénipotentiaires des différents candidats. Pour rappel, la C.E.N.A, en dehors du Sénégal, est connue sous l’appellation de: Délégation Extérieure de la Commission électorale nationale autonome (DECENA). Elle est obligatoirement présente, dans le cadre des élections, à tous les niveaux de conception, d’organisation, de prise de décision et d’exécution, depuis l’inscription sur les listes électorales, jusqu’à la proclamation provisoire des résultats, c’est donc la D.E.C.E.N.A qui contrôle et supervise l’ensemble des opérations électorales. Elle veille, en particulier, sur la bonne organisation matérielle des élections et si cela est nécessaire, elle apporte les correctifs nécessaires à tout dysfonctionnement constaté. Vous l’aurez constaté, la D.E.C.E.N.A veille sur le respect de la loi électorale, de manière à assurer la régularité, la transparence, la sincérité des scrutins, en garantissant aux électeurs, ainsi qu’aux candidats en présence, le libre exercice de leurs droits.

Pour répondre à votre deuxième question, je voudrais rappeler qu’aux cotés de l’ambassade et de la DECENA, chaque candidat à l’élection présidentielle, est représenté, à trois niveaux, par :

1. Un plénipotentiaire qui exerce sa compétence sur toute l’étendue de la Gambie,

2. Dix sept  mandataires, un pour chaque lieu de vote, et

3.Trente quatre délégués, un pour chacun des bureaux de vote.

Mr. Saine : COMMENT VONT SE DEROULER LES OPERATIONS DE VOTE, LE JOUR DU SCRUTIN ?

Excellence : Le jour de scrutin, le déroulement des opérations électorales est encadré par des règles précises, depuis l’ouverture du bureau, jusqu’à la proclamation des résultats. Pour voter, vous devez vous présenter à votre bureau de vote :

-      Sans porter un boubou indiquant votre appartenance politique,

-      Présenter votre carte CEDEAO, au président du bureau de vote,

-      Prendre une enveloppe et un bulletin de chaque candidat,

-     Aller obligatoirement dans l’isoloir, pour faire votre choix puis jeter les autres bulletins dans la poubelle,

-    Mettre le bulletin choisi dans l’enveloppe. Surtout, ne rien écrire sur le bulletin. Ne pas mettre également 2 bulletins différents,

-    Mettre cette enveloppe dans l’urne,

-    Émarger,

-   Tremper votre doigt dans l’encre indélébile,

-   Récupérer votre pièce d’identité,

-   Sortir du bureau sans faire de commentaire,

-   Rentrer chez vous, ou vaquer tranquillement à vos occupations.

Mr. Saine : QUELLES RECOMMANDATIONS FAITES VOUS A VOS CONCITOYENS, TOUJOURS LE JOUR DU VOTE ?

Excellence : Mon devoir est d’abord d’appeler nos compatriotes au calme et à la retenue pour une élection apaisée. Je les  invite à voter, le 24 février 2019, dans le calme et dans la paix, à s’abstenir de tout désordre et à rester pacifiques. Il faut que nous évitions les polémiques inutiles, qui nous conduiraient à nous montrer du doigt les uns les autres.

Mr. Saine : Je vous remercie Excellence.

Excellence : C’est moi qui vous remercie.