Sénégal: 16 ans après la disparition de Léopold Sédar Senghor, que reste-t-il de l’héritage de l’ex-président-poète?

Thursday, December 21, 2017

Premier président de la République du Sénégal indépendant, Léopold Sédar Senghor est mort le 16 décembre 2001. Seize ans après, ses proches se rappellent ses œuvres, son parcours. Mais que reste-t-il de son heritage politique aujourd’hui en proie à une crise profonde? Le parti socialiste (PS) qu’il a légué à Abdou Diouf puis repris par Ousmane Tanor Dieng, est engagé dans une bataille politico-judiciaire, ravagé par des clans qui se disputent le leadership. Une bataille qui fait des victimes collatérales et qui est loin de connaitre son épilogue

Léopold Sédar Senghor, né le 9 octobre 1906 à Joal, au Sénégal et mort le 20  décembre  2000 à Normandie, en France

Il est le symbole de la coopération entre la France et ses anciennes colonies pour ses partisans ou du néolcolnialisme français en Afrique pour ses détracteurs.

Sa poesie, fondée sur le chant de la parole incantatoire, est construite sur l’espoir de créer une Civilisation de l’Universel, fédérant les traditions par-delà leurs différences. Par ailleurs, il approfondit le concept de négritude, notion introduite par  Aimé Césaire qui la définit ainsi : “ La négritude est la simple reconnaissance du fait d’être noir, et l’acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture.”

Source: Photo: Le père de l’Indépendance du Sénégal, feu Léopold Sédar Senghor (1906-2001)