Santé: les performances de MRC saluées par le président de la République

Friday, December 08, 2017

Le président Barrow a salué cette semaine, le rôle que joue l’institut de recherche médical dénommé, Medical Research Council (MRC), affirmant que ses performances ont contribué à l’amélioration de la santé de ses concitoyens.

Bonne nouvelle, selon le président aussi, le taux de prévalence du paludisme chez les enfants de moins de cinq ans a diminué de 4% à 0,2% depuis 2011.

En margeant d’une conférence pour célébrer les 70 ans de présence de MRC en terre gambienne, le Ministre du Tourisme et de la Culture, Hamat Bah a déclaré au nom du président de la République que: “nous n’aurions pas pu réaliser des performances dans le domaine sanitaire sans le soutien du MRC. La Gambie continuera d’être un exemple mondial de ce qui peut être réalisé en soutenant la recherche et en adoptant des politiques pour la réduction du paludisme et d’autres maladies “, se félicité-il.

MRC célèbre cette année son 70ème anniversaire de présence en Gambie. A cette occasion, plus de 500 délégués y ont participé, dont des scientifiques venus d’horizons différents,  des médecins et d’autres distingués invités. La rencontre s’est tenue du 27 au 29 novembre 2017 à l’hôtel Kairaba Beach dans la région de Banjul.

Le président a souligné que la contribution du Medical Research Council (MRC) à la Gambie s’étend bien au-delà de la santé. “MRC est le deuxième plus grand employeur de notre pays avec plus de 1 200 personnes travaillant pour l’institution à travers le pays. Les stations de MRC à Basse, Keneba, Farafenni et son siège social à Fajara ont collaboré également avec nos centres médicaux pour fournir une recherche de haute qualité”, informe-t-il.

En outre, la contribution de MRC n’est pas que sanitaire, mais économique et social aussi selon lui. L’institut de recherche médical est également une source de grandes opportunités pour les jeunes. “Grâce au conseil, ils peuvent trouver une carrière dans la science ou la médecine qui peut leur permettre de soutenir le gouvernement. “La durée de la relation et la coopération mutuelle ont permis d’établir un corpus de recherche au fil des ans, ce qui a grandement contribué à la santé dans son ensemble. Mais bien sûr, ce que nous avons pu expérimenter directement a été la contribution à notre cher pays. Le soutien et la contribution apportés par les scientifiques et les chercheurs de la MRC au fil des années ont été un immense atout pour tous les régimes du pays et pour les populations en général”, a-t-il conclu.

La Ministre de la Santé et de l’Action sociale, Mme Saffie-Lowe, a également déclaré lors de cette conférence que la banche MRC de Gambie soutient les étudiants en médecine  à l’Université.

Selon elle, cela indique clairement l’aide de MRC pour relever la qualité de l’enseignement dans la spécialité. Selon le ministre, grâce au travail de MRC, l’influence de la Gambie s’étend à travers l’Afrique de l’Ouest et renforce sa position dans la région. “La contribution de cette institution à la santé de notre nation à travers les années est difficile à quantifier, mais nous savons qu’elle a été immense. Les recherches effectuées ont, sans aucun doute, sauvé la vie de nombreux Gambiens et prolongé la vie de beaucoup d’autres “, se félicite-elle.

Dr. John Savill, Directeur général du Medical Research Council au Royaume-Uni, a également déclaré que la branche MRC de Gambie collaborera désormais avec l’Ecole d’hygiène et de médecine tropicale de Londres, une institution d’envergure  mondiale. “En soutenant ce partenariat, l’Etat gambien a renouvelé son protocole d’accord comme un signal fort pour maintenir ce lien mutuellement bénéfique,” martèle-il.

Author: Amadou Barry