Pôle urbain de Diamniadio : Les ministères délocalisés entre juillet et septembre

Thursday, May 03, 2018

Le chef de l’État  sénégalais a inauguré, hier, des sphères ministérielles, 4 immeubles R+8, au pôle urbain de Diamniadio. En marge de la cérémonie,  Macky Sall et son gouvernement ont tenu leur Conseil des ministres hebdomadaire au bâtiment C du pôle. Le président Sall a par la suite, entamé une visite des locaux. Avant le démarrage de la cérémonie officielle d’inauguration.

“Sous peu l’État ne devrait plus être locataire”, a énoncé Amadou BA, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, avant d’entrer dans la salle de réunion du Conseil des ministres.

“Vous savez que les loyers coûtent très chers à l’État. Nos services sont dispersés, a-t-il dit, interrogé par Radio Sénégal. Il se pose même des problèmes de sécurité par moment. Et, je pense que le président de la République a une l’idée géniale de regrouper beaucoup de ministères ici parce que tous les ministères ne pourront pas être là. Il faut continuer à construire.”

Aujourd’hui, a-t-il soutenu, “nous assisterons à l’inauguration de ces premières  sphères qui ont été, quand même construites dans un délai relativement court, moins d’un an. Grâce à un schéma financier très pertinent et très cohérent, l’État a pu réaliser ces seize sphères. Le coût du loyer de l’État va baisser”. Et, “en fonction des structures qui vont déménager très prochainement à Diamniadio, selon la décision du président, sous peu l’État ne devrait plus être locataire”, précise-t-il.

Le Directeur général de l’Agence de gestion du patrimoine bâti de l’État, Abdou Karim Bachir Fofana, indique que chaque ministère va mettre sur pied un comité chargé de gérer son déménagement. Il précise par ailleurs que le transfert des ministères se fera entre juillet et septembre prochains.

“Construite, ce n’est pas facile mais le plus difficile, c’est d’organiser un déménagement, souligne-t-il. Nous avons mis en place un mécanisme qui va permettre d’abord d’éviter de changer les habitudes parce qu’il y a beaucoup de parents, des agents de l’État qui ont un circuit de transport qui leur permet de déposer leurs enfants à l’école avant d’aller au travail.”