Obiang Nguema n’est pas encore prêt à lâcher son hôte, Yaya Jammeh

Monday, January 22, 2018

Ceux qui appellent à la fin de l’impunité en Gambie et à la traduction de Jammeh devant les tribunaux peuvent déchanter. Dans une interview à France 24 et à RFI, le président de la République de Guinée Equatoriale a déclaré que “poursuivre quelqu’un [Yaya Jammeh] qui a pris la décision d’abandonner le pouvoir pourrait être une mauvaise idée politiquement”.

Le président Obiang répondant à la question de nos confrères de RFI et de France 24, martèle,

“Je pense d’abord que la première chose à faire c’est de féliciter la Guinée équatoriale d’avoir accueilli l’ancien président de la Gambie parce que c’était un moment pour sauver le pays de la guerre civile... parce que les forces de la CEDEAO allaient occuper [le pays]; il y aurait peut-être eu un bain de sang. Parce que le président sortant était prêt à se battre, à lutter, j’ai agi parce qu’il était une personne que je connaissais. J’ai parlé avec lui au téléphone; Je lui ai dit qu’il devait renoncer au pouvoir pour éviter une effusion de sang”.

Obiang d’ajouter, “je pense que ce que nous avons à faire ... il [Jammeh] a abandonné le pouvoir, c’est fini. Mais poursuivre quelqu’un qui a pris la décision d’abandonner le pouvoir pourrait être une mauvaise idée politiquement.”