Mise en place d’une commission chargée de réviser la constitution hier

Wednesday, June 06, 2018

Le président gambien Adama Barrow a procédé, hier à la mise en place d’une commission chargée de réviser la constitution gambienne. Cette Commission compte 11 membres, présidés par le magistrat Cherno Sulayman Jallow. Son équipe a prêté serment, hier au Palais présidentiel, en promettant de “s’acquitter  fidèlement à cette tâche”. Il est notamment attendu dans cette révision constitutionnelle la limitation des mandats présidentiels à deux. Pour le président Barrow, celle-ci doit figurer dans la nouvelle constitution du pays.

Pour le président Adama Barrow cette révision constitutionnelle est une concrétisation d’une promesse électorale, longtemps répétée.

A l’entame de son propos, hier au State House, le palais présidentiel gambien, Barrow a souligné l’importance d’avoir une Constitution consensuelle qui protège les droits fondamentaux et la liberté de tous les citoyens, je le cite,  indépendamment de leur appartenance ethnique, religieuse ou politique.”

Il est notamment attendu dans cette nouvelle constitution, la limitation des mandats, actuellement celle-ci ne figure pas dans la constitution. Selon le président Barrow aucun président ne devrait rester plus de deux mandats à la tête du pays.

Pour sa part, le procureur de la République, Hassan B Jallow, a souligné que l’actuelle Constitution avait besoin d’importantes modifications.

Le ministre de la Justice, Aboubacar Tambedou dira que la “La Constitution devrait refléter les véritables aspirations du peuple, avant d’ajouter que ce devrait être une Constitution avec des articles intouchables”.

Quant au président de la Commission, Cherno Sulayman Jallow, il réaffirme son engagement à travailler objectivement dans l’intérêt du peuple gambien.

Pour rappel, la dernière révision de la constitution gambienne date de 1997 au début du magistère Jammeh. Cette constitution sera modifiée à plusieurs reprises au gré de l’ex-président.

Pour le moment, aucune échéance n’a été donnée pour la fin des travaux de cette commission. La nouvelle constitution sera adoptée par voie référendaire.

Source: Photo: Les membres de la Commission et le président Barrow, hier au State House