Les Gambiens Lancent un Appel Pour un Terme Présidentiel Tandis que la Campagne de Sensibilisation de la ‘NCCE’ et de la ‘CRC’ Continue.

Thursday, November 01, 2018

Les Gambiens réclament l’introduction d’un Terme Présidentiel comme il est le cas dans la plus part des pays developpés pendant que la ‘National Council for Civic Education and Constitutional Review Commission’ continue sa tournée dans les Régions. La Tournée est censée initier et mettre en place des Consultations Publiques adéquates pour le pays.

  Ceux qui ont partagé leurs idées avec les Fonctionnaires ont confirmé que le Terme Présidentiel devrait être prêsent dans la Nouvelle Constitution que la ‘Constitutional Review Commission (CRC)’ est mandaté á preparer.

  De Baddibu á Jokadou dans la ‘North Bank Region’, les habitants ruraux sont convaicus que le Terme Présidentiel limitera les Crises de Leadership et permettra aux gens de jouer un rôle dans le  Dévelopement National.

  Foday TRAWALLY de Salikenni á Badibu Central cita que la Nouvelle Constitution devrait clairement inclure la mention concernant le Terme Présidentiel citant qu’en terme d’élections,la majorité simple devrait l’emporter parceque dans la plus part des cas, les seconds tours sont souvent marqués par des violences.

  Mr. TRAWALLY a aussi lancé un appel supplémentaire durant la distribution des Cartes Electeurs afin que les témoins puissent toujours s’assurer que les Non-Gambiens ne reçoivent jamais des Cartes ’Electeurs. Il continua en suggérant que le vote se fasse au niveau des Chefs et qu’il devrait y avoir une loi qui regule la formation des partis politiques et ceux qui devraient les gérer.

   Le Membre de l’Assemblee Nationale de la Badibu Central, Sulayman SAHO appela le Peuple á faire de sorte que la Consultation puisse leurs permettre de partager leurs idees.

  Nfamara DIBBA, un natif du village de Darsilami á Jokadou lança aussi un appel pour le Terme Présidentiel citant qu’il incitera les élus á travailler durant leurs termes sans abuser de pouvoir.

  Mr. DIBBA découragea aussi le fait que le Président puisse élir le Procureur Général et le Président de la Commission Electorale des Elections (IEC). ‘Une fois que Son Excellence le Président entreprend ces nominations,Son Excellence aura le controle sur ces postes. En realité,le Procureur Général et le Président de la Commission  devraient excécuter leurs fonctions avec un grand degrès d’impartialité.

  Nyima FOFANA, aussi un natif de Darsilami cita que le Peuple vote des Membres de l’Assemblée Nationale á leurs postes respectifs afin qu’ils puissent contribuer au dévelopment. Dans la plus part des cas, ils sont seulement interessé pour remplir leurs poches et voyager.