Les Etudiants Débâtent la Tolérance de la Presse en Gambie Durant une Compétition Inter-Ecole Lundi 31 Décembre 2018

Friday, January 04, 2019

Les étudiants ont entretenu des débats vis à vis de la tolérance de la Presse en Gambie durant une compétition de débats inter-écolerécente tenue à la Masroore Senior Secondary School de Old Yundum. Le débat était intitulé : ‘ Il n’y a pas de tolérance de la Presse en Gambie.’

Momodou Lamin CEESAY et Jalika KINTEH, étudiantsà la Masroore Senior Secondary School ont argumenté contre le thème en citant que la tolérance de la Presse existait en Gambie. Ceci parceque,le pays était sous une dictature durant l’ancien régime et que cela n’est plus le cas aujourd’hui alors que la tolérance de la Presse existe bel et bien dans le pays.

Ils citèrent que le Gouvernement actuel a fait énormément de progrès en donnant bien des libertésà la Presse.’ Maintenant, les Gambiens peuvent faire face à la Presse et exprimer leurs opinions et même tenir le Gouvernement responsable pour ses actions grâcea une réelleprésence de la Liberté de la Presse.’

Cela n’empêche, Kaddijatou et Abubakar TUKPAH de la Sheikh Hamdan Senior Secondary School, qui supportèrent le themedebatérent que la Liberté de la Presse promise par le Gouvernement n’était toujours pas présente. Le Gouvernement avait promis que leur premièredes priorités serait la Presse. Nous notons aujourd’hui que les journalistes sont en train d’être torturé et arrêté pour aucune raison quelconque et nul n’ose prononcer un seul mot.’

Ils argumentèrent que si la tolérance de la Presse existait en Gambie,alors les journalistes auraient le droit de partager leurs informations avec le peuple.’ Durant la grève des enseignants, les journalistes furent interdit l’accès de couvrir l’évènement.’

Le Président du Syndicat de la Presse de la Gambie qui était le Présentateur de l’évènement donna un discours visant à motiver les étudiants afin qu’ils deviennent des journalistes.

Il leur expliqua son parcours à jour tout en les encourageants de maintenir le débat soutenable.