Lecture politique avec Dr Ismaila Ceesay, politologue

Monday, April 16, 2018

Après les élections locales marquées par une percée significative du Congrès démocratique de Gambie (GDC) et à l’issue desquelles, le parti démocratique unifié (l’UDP) a remporté la majorité absolue avec 51%, nous avons interviewé Dr Ismaila Ceesay, politologue, Professeur de Sciences politiques à l’Université de Gambie. Il tire les enseignements du scrutin en déplorant le faible taux de participation et le vote éthnique. Florilèges.

“Le premier enseignement, ce fut un scrutin paisible et il faut s’en féliciter. Le seul bémol, cest le taux de participation, il est très faible, des leçons doivent être tirées, car ce n’est pas un bon signe et peut constituer une menace pour la démocratie. Le taux d’abstention est surtout élevé chez les jeunes. Pourtant, même si ces élections étaients des locales, il n’en demeure pas qu’elles sont importantes.

Sur 120 sièges à pourvoir, il y avait 409 candidats , c’est énorme. Cela est un signe du renouveau démocratique du pays. Le parti démocratique unifié (L’UDP ) a gagné la majorité absolue avec 51%, le GDC de Mamah Kandeh,19% et l’APRC, l’ex-parti au pouvoir, 15%. Les autres enseignements, c’est le retour de l’APRC, comme 3 ème force du pays. Ce parti gagne dans la circonscription de Serekunda et dans le Fogny, le fief de Jammeh. Autre bémol de ce scutin, c’est le vote communautariste et il ne date pas d’aujourd’hui malheureusement. L’autre aspect également, c’est la faible représentativité des femmes. Il faudrait beaucoup d’efforts aux partis politiques afin d’y remédier.”

Source: Photo: Dr Ismaila Ceesay, politologue