Le Centre des Victimes Compte Signer des Accords Avec la TRRC

Monday, October 15, 2018

(Friday 12th October, 2018 Issue)

La ‘Gambia Center for Victims of Human Rights Violation (Victims Center)’ et la ‘Truth, Reconciliation and Reparations Commission (TRRC) ont annoncé un agrément de coopération qui va établir les termes et les conditions qui définiront la relation entre les deux institutions et toutes les autres Institutions concernées. La ‘Victims Center’ devra s’engager et accompagner la ‘TRRC’ tout en recevant de l’aide de cette dernière.Elle va aussi coordonner et communiquer vis-à-vis des cadres juridiques et des mécanismes développés entre les deux Institutions.

L’évènement a été lancé aujourd’hui à Kololi. Toutes victimes du Coup d’Etat de 1994, aussi bien simples citoyens que militaires sont amicalement invités à déposer leurs plaintes à la ‘Victims’  Centre’.

La ‘Memorandum of Understanding’ rend l’interaction mutuelle, formelle tout en renflouant la relation existante entre la ‘TRRC’ et la ‘Victims’ Centre’. A un niveau stratégique, professionnel, les deux Institutions seront penchées sur l’approche qui se focalise sur les victimes afin d’assurer que la dignité et l’honneur des victimes soient toujours la première des priorités.

La ‘TRRC’ vu le jour grâceà une législation de l’Assemblée Nationale Gambienne en Décembre 2017 afin d’enquêter et d’établir une récapitulation historique de la nature, des causes et de la gravité des violations et des abus vis-à-vis des Droits Humains commis entre Juillet 1994 et Janvier 2017. Ceci aidera à identifier et à délivrer les dommages aux victimes dans tous les dossiers concernés tout en contribuant à l’éradication préventive des violations des Droits Humains et de la dictature dans ce pays.

La ‘TRRC’ et la ‘Victims’ Centre’ ont un objectif en commun qui est le suivant :    ‘Plus Jamais’. Cette ‘MOU’ prévoit aussi une coopération dans le future entre les deux Institutions afin qu’elles puissent développer leurs buts communs que sont promouvoir la Justice, la Paix et l’Unité Nationale.