La vice-présidente gambienne plaide pour plus de soutien de la communauté internationale à la transition politique en Gambie

Tuesday, July 30, 2019

Banjul, Gambie, 27 juillet (Infosplusgabon) - La vice-présidente gambienne, Dr Isatou Touray, a plaidé pour davantage de soutien de la communauté internationale en faveur de la transition politique en cours dans son pays afin de consolider les acquis enregistrés après 22 ans de dictature qui ont pris fin en 2016.

“Nous sommes reconnaissants envers la CEDEAO, l’UE et les autres partenaires au développement, mais il est nécessaire d’assurer la continuité parce que la Gambie est toujours fragile”, a dit la vice-présidente à une délégation de la CEDEAO/UE qui lui rendait une visite de courtoisie à son bureau à Banjul.

“Nous commençons à construire les éléments constitutifs de base pour la paix, la stabilité et la bonne gouvernance,” a-t-elle dit, d’après un communiqué rendu public ce samedi par la CEDEAO.

Dr Touray a ajouté que son pays était prêt à s’engager à collaborer avec les partenaires au développement, particulièrement dans les domaines de renforcement des capacités et des institutions nationales.

La vice-présidente a souligné la nécessité de promouvoir une coordination efficace des initiatives d’appui des donateurs et des partenaires au développement et a exprimé la gratitude de son pays envers l’UE et la CEDEAO, particulièrement au représentant résident de la CEDEAO, l’ambassadeur Vabah Gayflor, chef de délégation.

Au nom du président de la Commission de la CEDEAO,  Dr. Jean-Claude Kassi Brou, l’ambassadeur Gayflor, qui est aussi le chef civil de la Mission de la CEDEAO en Gambie, ECOMIG, a réitéré la détermination de la CEDEAO à accompagner la Gambie sur la voie de la réhabilitation, la stabilité, le respect des droits de l’homme et la démocratie.

Le soutien de la CEDEAO-UE à la Gambie couvre des domaines comme la sécurité et les réformes électorales, le renforcement des capacités des différentes institutions nationales, la formation des formateurs à la consolidation de la paix, l’intégration du renforcement de la paix dans les politiques pratiques et la mise en oeuvre.

Ces initiatives d’appui, qui incluent le déploiement d’un conseiller principal à la défense et la sécurité auprès du gouvernement gambien, le Général Tijani Golau, sont financées dans le cadre du soutien de l’UE au Projet d’appui au mandat régional de paix, sécurité et stabilité de la CEDEAO (CEDEAO-UE PSS).

Le chef de projet, Vincent Okele, a expliqué que le volet gambien du projet vise à renforcer les structures du pays dans le secteur de la sécurité, améliorer les processus démocratiques et de gouvernance, et soutenir l’instauration d’un dialogue national et les structures et processus de réconciliation.

Selon lui, il est également prévu d’apporter une aide supplémentaire au niveau national mais aussi avec le large soutien des partenaires au développement envers ce pays.

S’exprimant dans le cadre d’une interview dans son bureau à Banjul, le général Golau, qui a pris ses fonctions en janvier 2017, peu après l’investiture du président Adama Barrow, suite au départ de l’ex président Jammeh, s’est dit optimiste quant à la contribution des initiatives d’appui en cours pour sortir la Gambie du déclin après 22 années de dictature.