La TRRC Marque un Pas Clef Dans l’Histoire du Pays

Tuesday, October 16, 2018

La Directrice Régionale de l’Afrique de l’Ouest de” ARTICLE 19”, Mme Fatou JAGNE SENGHORE cita que pendant 22 années, nombreux sont les Gambiens qui ont souffert de violations humaines sérieuses allant du meurtre et la torture aux arrestations et aux détentions arbitraries. Aujourdhui, ils ont l’opportunité de voir la loi appliquée et de voir les coupables punis vis á vis des prévoyances judiciaries.

“Ceci est une étape clef dans l’histoire de la Gambie et un pas en avant vers la guérison et la réconciliation. Le droit á acceder l’information et la verité devrait être le principle de base de la période de transition. Seul avec la transparence et la responsabilité financière que la Gambie pourra tourner le dos sur le passé, restorer la confiance vis á vis de ses institutions tout en Assurant que de telles violations ne se reproduisent plus jamais.”  

Entre 1994 et 2016, sous le régne du President Yaya JAMMEH, les citoyens Gambiens ont souffert de nombreuses violations de droits humains. Parmi ces dernieres figurent les meurtres, des assasinats judiciaries, la torture, des disparitions forcées, des aggressions physiques, des arrestations et des détentions arbitraries, la fermeture arbitraire des maisons de presse et l’intimidation systématique et le harcélement des voix porteurs et clefs de la communauté. Ces violations furent comises par les Forces de Securité Nationales et encouragées par un systéme judiciare compromis qui ignora de manière arrogante les normes internationales de Droits Humains. Il n’y avait aucun mécanisme judiciaire permettant aux victimes de faire valoir leurs droits et les coupables ne furent jamais punis.

Dans le cadre promouvant la ‘Verité’ et la ‘Reconciliation’, ‘ARTICLE 19’ lance un appel pour le suivant:

-           Des enquêtes détaillées et effectives afin d’identifier les vrais victimes des violations de Droits Humains et traduire les coupables devant les instances judiciaries.

-           Des dédommagements qui peuvent être accessibles pour les victimes de violations de Droits Humains.

-           Le rétablissement par le Gouvernement des réformes structurelles et légales, aussi bien que la mise en place des Institutions focalisées sur la Constitution.

-           Encourager la ratification par le Gouvernement des Traités Internationaux et la soumission par cette dernière des Rapports en attentes au niveau Régional et international au sein des mécanismes des Droits Humains.

-           Le renflouement des partenariats stratégiques avec les acteurs clefs preoccupés par la période de transition.

-           La mise en place d’un système de protection pour les femmes victimes d’abus sexuels.

  ARTICLE 19 est dediée á travailler avec le Gouvernement de la Gambie, les victimes de violations de Droits Humains, la TRRC, les OSC, les Medias, le public au large et tous les autres acteurs clefs afin de promouvoir une période de transition basée sur le respect des Droits Humains tout en catalysant la Reconciliation et la Paix.