La Tournée de Consultance de la CRC atteint la CRR

Thursday, November 22, 2018

(Wednesday 21st November 2018 Issue)

La Consultance Public de la Commission pour la Révision Constitutionnelle  a atteint la ‘Central River Region’ avec les communautés de Nanja dans la CRR qui suggérèrent leurs idées pour la nouvelle Constitution.

Nombreux sont ceux qui suggérèrent que les langues locales de la Gambie soient introduites en Gambie comme moyen de communication plus particulièrement à l’Assemblée Nationale.

Dans une réunion ou nombreux furent présents au Village de Budduck dans le District de Nanja, la communauté, comme celles des autres Districts de la NBR suggérèrent que les partis politiques divulguent leurs sources de financement et soumettent un relevé financier.

Ils suggérèrent aussi aux fonctionnaires de la CRC que : le système de billes pour les élections soit maintenu, qu’il y ait une Commission pour l’Education, qu’il y ait une Commission pour la Santé et que l’éducation allant du primaire à l’université soit gratuite, parmi tant d’autres doléances.

Les locaux souhaitaient aussi que Son Excellence le Président soumette un bilan à l’Assemblée Nationale pour tous cadeaux que Son Excellence recevrait. Les populations de Budduck ont suggéré que Son Excellence le Président de la République ne devrait pas nommer aucun Membre de l’Assemblée Nationale.

La ‘Constitutional Review Commission’ est présidée par Me Cherno Sulayman JALLOW aussi bien que 10 autres Commissaires qui sont actuellement en tournée dans le pays en intégralité. La Commission fut établie par la ‘Constitutional Review Commission Act ’ de 2017 en guise de réviser la Constitution de 1997 et de rédiger un Rapport en conséquence.

‘ Nos Membres de l’Assemblée Nationale devraient faire emploie de nos Langues Nationales lorsqu’ils s’adressent à l’Assemblée Nationale. Ils sont là pour nous représenter et nous avons le droit le plus absolue d’entendre tous ceux qu’ils disent.’ Cita un dénommé Ousmane BAH. Selon Mr. BAH, toutes les langues locales de la Gambie devraient être véhiculées et encouragées au sein de l’Assemblée Nationale pour tous les Membres respectifs.

Yusupha York de Budduck, cita que tout Etranger souhaitant acquérir la Nationalité à travers la Naturalisation devraient d’abord dénoncer sa Citoyenneté précédente avant d’obtenir la Citoyenneté Gambienne. Il cita cependant que tout individu né en Gambie devrait avoir la Citoyenneté automatiquement quel que soient celles des parents respectifs.

Il cita aussi qu’il devrait y avoir deux termes de 10 ans pour les Mandats Présidentiels, pour les Présidents de la IEC et de ses Commissaire. Aussi bien, il demanda à ce que le Vice-Président et les Ministres dans son Cabinet déclarent leurs avoirs tout en ajoutant que la Peine de Mort ne devrait pas être abolie dans la Nouvelle Constitution.

‘Son Excellence le Président ne devrait rester au pouvoir que 10 ans. Au cas où le Président insisterait à demeurer, cela deviendrait de la Dictature.

Le Président devrait aussi être un détenteur de Diplôme afin de pouvoir nous guider convenablement et efficacement.’ Cita Sulayman DARBOE de Kaur.

Nombreux sont ceux qui ont aussi souhaité que les Gouverneurs et les Chefs Régionaux soient élus par le peuple afin de les dissuader à s’engager dans toutes affaires politiques.