La ligne interconnectée Guinée-Sénégal-Guinée-Bissau-Gambie: la fin des travaux prévue dans un an (OMVG)

Wednesday, September 18, 2019

La construction de la ligne électrique devant relier la Guinée, la Gambie, la Guinée-Bissau et le Sénégal évolue sous de meilleurs auspices. C’est du moins l’assurance donnée par le Haut commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (OMVG), le 26 août, en marge d’une visite guidée sur le site de Souapiti en chantier.

Selon Elhadj Lansana Fofana, il s’agit d’un grand projet d’énergie qui a un lien systémique avec l’ensemble du potentiel hydroélectrique de Konkouré en général, et surtout Kaléta et Souapiti, en particulier.

« Vous savez que la ligne d’interconnexion que l’OMVG va construire, permettra d’évacuer l’énergie de Kaléta et Souapiti vers le poste de Linsan, qui est le poste stratégique et qui va permettre d’évacuer l’énergie vers les autres pays et l’intérieur de la Guinée. Donc, constater que Souapiti est à 85% d’avancement de façon globale et participer à la fermeture de la vanne et le remplissage partiel de la retenue, est une satisfaction. C’est aussi une pression qu’on met sur l’OMVG par rapport au respect du calendrier d’exécution de sa ligne d’interconnexion », a indiqué le Haut commissaire.

Parlant du niveau d’avancement des travaux de ce méga projet, M. Fofana a assuré qu’à ce jour, toutes les entreprises ont déjà déposé les équipements sur le terrain, les indemnisations terminées et que les entreprises sont en train de faire le travail, que ce soient celles chargées des postes que celles chargées de la ligne.

« Vous voyez déjà qu’à travers Boké, Kaléta et Linsan, les fondations des pylônes commencent à sortir des terres. Donc, le projet est en bonne voie. Ce qui est sûr, nous avons ferme espoir qu’en septembre 2020, l’intégralité de la ligne va être terminée. Et on poursuivra l’énergie par la réalisation de Sambagalou », a-t-il rassuré.

Ledit projet porte sur une ligne électrique de 1677 km dont 575 km en Guinée.