La côte Gambienne accueillit en ce mois de Novembre 2018 la Frégate de Surveillance ‘Ventose’ qui a le Fort de France comme Port d’Attache

Thursday, November 22, 2018

Durant la cérémonie officielle du Lundi 19 Novembre 2018 tenue abord cette frégate qui sillonne les Caraïbes d’habitude sous les guides des Forces de Souveraineté Française,  les Chefs des Représentations Diplomatiques et dignitaires de nombreuses Institutions et Organes furent présents.

Le Chargé d’Affaire de l’Ambassade de France en Gambie, Son Excellence Joël GODEAU tenu un discours qui relata la reprise de la Coopération Bilatérale de grande envergure  entre la France et la Gambie concrétisée une fois de plus avec cet exercice naval, notamment ‘Exercice Grand African NEMO 2018’ dans le cadre de ‘La Mission Corymbe. Une mission quasi-permanente des Forces Armées Françaises dans le golfe de Guinée en place depuis 1990.

L’Extrait suivant du Communiqué de l’Antenne Diplomatique de la France en Gambie nous prévoit de plus amples informations :

‘Les exercices AFRICAN NEMO s’inscrivent dans la continuité du sommet organisé à Yaoundé en 2013 au cours duquel les états riverains du golfe de Guinée se sont engagés à renforcer leur coopération dans le domaine de la lutte contre l’insécurité maritime dans la zone, en particulier par la mise en place d’une organisation visant à coordonner leurs actions.

- La lutte contre l’insécurité maritime nécessite de développer des capacités hauturières au sein des marines riveraines mais également des capacités à coopérer entre elles.

- La France s’engage donc dans le soutien de l’opérationnalisation de ce processus au travers de l’exercice Grand African NEMO 2018 dont l’objectif est de soutenir les initiatives du CIC (Centre Interrégional de Coordination), de donner une cohérence matérielle à la structure de Yaoundé et d’accompagner les entraînements des équipes à terre et à la mer.

Cet exercice :

  • Assure une cohérence de l’action entre les marines sur zone en s’appuyant sur un scénario réaliste avec les enjeux régionaux selon les besoins exprimés par les acteurs locaux. Il aborde l’ensemble du spectre de la sécurité maritime : la lutte contre la pêche illégale, contre la piraterie et le terrorisme maritime, l’assistance à navire en difficulté, etc.
  • Vise à Consolider l’architecture de sécurité maritime dans le golfe de Guinée afin de contribuer à la liberté de navigation dans une zone d’intérêt majeur pour les pays riverains du golfe de Guinée.
  • Soutient les pays africains partenaires dans leur volonté : d’autonomie opérationnelle à la mer dans leurs missions de sécurité et de sûreté maritime.
  • Joue le rôle d’opérationnalisation de la structure terrestre de sécurité maritime du golfe de Guinée afin de développer une économie bleue dans le golfe de Guinée.
  • Apporte un support à l’ensemble de la chaîne régionale de sécurité maritime et offre l’opportunité de réunir les différents acteurs : entités terrestres (COM et CRES inclus), marines africaines, moyens aéromaritimes et administrations associés des nations signataires du processus de Yaoundé et concourant à la sécurité des approches maritimes.

Pour mémoire, le premier exercice NEMO s’est déroulé en Septembre 2013 et avait regroupé quatre pays : France (avec la FS Germinal), Pays-Bas, Bénin et Togo : Sur la base d’un scénario selon lequel les bâtiments français jouent le rôle de bâtiments de pêche en situation illicite, de détresse ou attaqué par des pirates, l’ensemble des marines et des centres de coordination maritime interviendront de manière coordonnée pour éradiquer la menace simulée par la force Corymbe’.

Comment cette Coopération Bilatérale entre la France et la Gambie comptent-elle collaborer avec les Forces de l’Ecowas actuellement présentes afin de promouvoir une sécurité durable et inclusive sur nos côtes ?

 

Auteur : Mussa SALLAH