Justice : ouverture de la session ordinaire de la Cour suprême

Friday, November 17, 2017

La Cour suprême de Gambie a entamé ce mercredi une nouvelle session au siège de la Cour suprême à Banjul. Cette session a été présidée par Hassan Boubacar Jallow, président de cette institution, assisté par six autres juges : Abubakar Datti Yahaya, Nicholas Colin Browne-Marke, Cherno Sulayman Jallow, Mary Mamyassin sey, Gibril B.S. Janneh et Raymond C. Sock.

Pour la première fois, la Cour suprême dispose d’un effectif complet composé de cinq Gambiens siégeant en tant que juges dans cette session qui se déroule du 15 au 24 novembre 2017.

Au cours de l’ouverture de la session d’hier, plus de 35 cas étaient à l’ordre du jour : 21 appels civils, 6 procès ,2 affaires civiles à réviser et 6 appels criminels.

Les plus emblématiques sont les cas de Bakary Kanyi, Sheriffo Manneh, Almameh Sawaneh, Kenneh Jawla qui, tous poursuivent l’État en justice et la Cour suprême a ordonné qu’elle soit assistée par l’Agence nationale d’aide juridique (NALA). L’affaire a été renvoyée ce 20 novembre.

Un autre cas criminel était celui de Lamin Jah dans sa poursuite contre l’État. Pour rappel, celui-ci avait été condamné à la réclusion à perpétuité pour viol et vol qualifié. La Cour suprême a aussi renvoyé cette affaire le 20 de ce mois.

L’affaire criminelle impliquant Joseph Wowo contre l’Etat a également été évoquée.  Le tribunal a reporté le procès pour ce 23 de ce mois.

Par ailleurs, la Cour suprême a évoqué la plainte de l’Union de la presse gambienne contre le Procureur de la République.

Les plaintes de Bai Emil Touray et des deux de ses proches dont Mam Sait Njie contre le Procureur ont été également évoquées.

Les auditions se poursuivent jusqu’au 24 de ce mois.



Author: Auteur: Bruce Asemota Traduction: Amadou Barry
Source: Picture: Le siège de la Cour suprême à Banjul