Idrissa Seck : “Moi président, je changerai l’hymne du Sénégal”

Wednesday, March 28, 2018

Issued: Tuesday 27 March 2018

 On peut tout reprocher à Idrissa, sauf manquer de répartie. Président du conseil départemental de Thiès, après avoir été deux fois, maire de la ville, candidat malheureux aux Présidentielles de 2007 et de 2012, le président du parti Rewmi, qui a reçu hier, une équipe de journalistes du Groupe futurs médias (Tfm, Rfm, L’Obs, Igfm), dans sa villa au Point E (Dakar), a encore détonné par ses capacités d’orateur.

Elégant dans son costume sombre, la gestuelle abondante, l’ancien chef du gouvernement a, pendant près de 2 heures d’interview en Français et en Wolof, passé au crible les “manquements graves” du régime Sall. Le pire, selon lui, depuis l’accession du Sénégal à l’Indépendance. Pour preuve, le président du Rewmi pointe du doigt la désacralisation de l’État qui a comme chef un “Président qui manque de poigne, de courage et de parole d’honneur”. Et la banalité du mensonge qui est devenu un mode de gouvernance. Abordant les questions de l’heure, comme le parrainage, les meurtres des enfants et des Sénégalais de l’extérieur, la crise scolaire, les accords gaziers entre le Sénégal et la Mauritanie… Idrissa Seck a cogné comme jamais contre Macky Sall et son régime.

Source: Photo: Idrissa Seck, l’ancien premier ministre