Gambie : l’Etat abandonne les poursuites contre l’ex-présidente de l’Assemblée Nationale

Tuesday, July 02, 2019

Ouf de soulagement pour Dr. Fatoumata Jahumpa Ceesay. L’ancienne présidente de l’Assemblée nationale gambienne sous le régime de Yahya Jammeh, est désormais libre de toutes poursuites dans son pays. La Haute Cour a abandonné toutes les charges émises contre elle.

En effet, l’honorable Dr. Ceesay était en procès pour présomption de falsification de témoin après que le témoin du TRRC, Alagie Kanyi, eut affirmé l’avoir appelée pour des raisons liées à son témoignage alors prévu devant la commission. C’est dire qu’elle pourra poursuivre ses ambitions politiques pour devenir la première femme présidente de la République dans son pays.

Qui est Dr. Fatoumata Jahumpa Ceesay ?

L’Honorable Dr. Fatoumata Jahumpa Ceesay, épouse, mère et grand-mère, journaliste de formation est un leader international chevronné, avec une expérience de plusieurs décennies de service public aux niveaux national et international.

En Gambie, Hon. Ceesay a occupé divers postes de direction, allant de l’Etat au niveau national, notamment la porte-parole présidentielle et l’attaché de presse. À l’Assemblée nationale de Gambie, elle a exercé diverses fonctions, dont celle de présidente de l’Assemblée nationale. Elle a siégé à de nombreux comités, notamment des Droits des femmes et des enfants, des Affaires étrangères et du comité de Défense et de Paix.

En Afrique de l’Ouest, l’honorable Dr. Ceesay a occupé divers postes au sein de la CEDEAO, notamment auprès de la personne-ressource du Forum consultatif de la CEDEAO sur le genre jusqu’aux parties prenantes régionales. Elle est la première femme à occuper le poste de vice-présidente du parlement de la CEDEAO. Et membre fondateur et coordonnateur de l’Association de la communauté économique des femmes parlementaires (ECOFEPA).

Elle a dirigé et participé à plusieurs missions du maintien de la paix, du règlement des conflits et de la réconciliation; Constatation des faits, observation des élections, missions de paix de présage et négociations pour des pays tels que la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Burkina Faso, la Sierra Leone, la Guinée-Bissau, la frontière entre le Bénin et le Nigéria, le Libéria et le fleuve MANU, au Pakistan, au Kenya, au Botswana et au Lesotho du Commonwealth et de la CEDEAO.

Elle est restée membre des observateurs des élections pour la CEDEAO, l’UA, l’OCI et le Commonwealth au Nigeria, au Ghana, en Guinée Bissau, au Sénégal, au Libéria, au Kenya, au Zimbabwe, en Afrique du Sud, en Sierra Leone, en Inde, au Botswana, à Lessotho, au Koweït et à Taiwan.

L’hon. Fatoumata Jahumpa Ceesay a été élue au service de l’Association Parlementaire du Commonwealth (APC) à différents niveaux, du Conseil exécutif au conseil d’administration.

En 2008, elle a été élue présidente de l’Association parlementaire du Commonwealth et, est devenue la première femme à occuper le poste de présidente de la SCP. Elle a continué de servir de nombreux pays et organisations en tant que consultante internationale sur le genre, la gouvernance, les réformes électorales, la médiation parlementaire, la médiation de la paix / des conflits et les affaires relatives aux enfants.

La passion de l’hon. Jahumpa Ceesay pour les droits des femmes, la promotion des droits de la famille, les affaires des enfants, la paix et la sécurité; lui a valu plusieurs prix nationaux et mondiaux.