Gambie : 2,7 millions $ pour améliorer les réponses aux risques de catastrophes avec l’appui de la BAD

Tuesday, June 25, 2019


En Gambie, l’Agence nationale de gestion des catastrophes (NDMA) a lancé avec la Banque africaine de développement (BAD), l’Africa Disaster Risk Financing (ADRiFi). L’initiative a pour but d’améliorer la résilience des ménages ruraux aux chocs climatiques en accroissant la capacité des gouvernements à répondre de manière efficace aux sécheresses notamment. Elle dispose d’un portefeuille de 2,7 millions $.

Selon Cecil Nartey, un économiste agricole associé au projet, ce financement des risques de catastrophes est le premier à être mis en place depuis l’approbation du projet en 2018 par le Conseil d’administration de la BAD. Depuis 2016, la Gambie avait introduit auprès de l’institution financière, une assistance pour faire face aux risques liés au changement climatique.

« L’objectif général du projet est d’améliorer la résilience aux chocs climatiques ainsi que les réponses qui y sont données, en Gambie. Cela passera par l’amélioration de la gestion des risques climatiques et l’adaptation au changement climatique. Nous renforcerons les capacités du gouvernement à évaluer les risques et les coûts de ces catastrophes et apporterons un financement afin d’atténuer leurs effets.», a affirmé M. Nartey.