Escale d’un navire de la marine française à Banjul ce week-end

Monday, December 11, 2017

Photo: Au bord du navire: de gauche à droite notamment, la Commandante du navire, la vice-présidente de Gambie, l’Ambassadeur et le Commandant de la Gendarmerie détaché au Ministère de l’Intérieur

Pour la première fois depuis neuf ans, un navire de la marine française a accosté au large de Banjul, en début de ce week-end. Pour l’occasion, la diplomatie française, les nouvelles autorités, la communauté française de Banjul se sont donné rendez-vous à bord, ce samedi soir pour célébrer la coopération bilatérale franco-gambienne.

En provenance de Dakar, un navire de la marine française composé de 90 personnes opérant dans la zone du Golfe de Guinée, a fait escale ce weekend dans la capitale gambienne. Sa principale mission est de protéger les intérêts français dans les ports de certaines capitales africaines et de former les marines africaines dans la lutte contre l’insécurité maritime.  La réception suivie d’un cocktail a eu lieu pendant plus de deux tours d’horloge au port de Banjul. Une réception aux relents de baptême du feu de l’amitié retrouvée entre Banjul et Paris.

Outre la communauté française de Banjul, diverses personnalités ont pris part à ce rendez-vous, entre autres, Mme Fatoumatta Jallow Tambajang, vice-présidente de Gambie, venue représenter les nouvelles autorités, son Excellence l’Ambassadeur de France au Sénégal et en Gambie, Christophe Bigot, son Excellence l’Ambassadrice de Grande Bretagne en Gambie, le nouveau représentant de l’antenne diplomatique de la France à Banjul, M. Hugues Nordi et le Commandant de la Gendarmerie française détaché au Ministère de l’Intérieur, M. John Veneau etc.

Selon le représentant diplomatique de la France, son Excellence Christophe Bigot, “ les relations franco-gambiennes sont au beau fixe. Elles sont de plus en plus diversifiées, en atteste la coopération sécuritaire, éducative et juridique entre les deux pays. Sur le plan sécuritaire, la France est en train d’aider la Gambie à reformer son armée. Pour cela, un Commandant de la Gendarmerie française est détaché au Ministère de l’Intérieur de la Gambie, en la personne de M. John Veneau,” se félicite-t-il.  Sur le pan éducatif, il dira, “nous sommes là aussi pour aider les autorités gambiennes à  promouvoir la langue française en formant certains corps de  son administration en français. Nous comptons regrouper les deux instituts culturels et linguistiques français en un seul, sous forme de campus français en Gambie”, s’enthousiasme-t-il. Par ailleurs, l’ambassadeur se félicite du commandement du navire par une femme, en la personne de  Capitaine de Corvette Rivière. Indiquant que cela, “était un honneur aux femmes”.

Prenant la parole, la représentante de nouvelles autorités gambiennes dans la cérémonie, Fatoumata Tambanjang Jallow indique que “la Gambie se sent très honorée de l’escale de la marine dans la capitale gambienne”. Elle magnifie notamment le rôle qu’a joué la France dans la résolution de la crise post-électorale l’année dernière. “La nouvelle Gambie se veut ouverte et inclusive. La coopération française est bénéfique pour notre pays à juste titre. Personnellement, j’ai bénéficié de l’enseignement français. J’ai vécu pendant 6 ans en France, à Nice plus précisément. Le français est la deuxième langue officielle de la Gambie.”  informe-t-elle.

Dans son intervention, Mme la vice-présidente fait savoir également que La Gambie organise un sommet crucial pour son avenir au mois de mars prochain à Bruxelles. Il s’agit d’un sommet avec ses bailleurs de fonds qui déterminera du financement de ses projets pour les années à venir. Selon elle, le soutien de la France jusque-là est non négligeable pour mobiliser les bailleurs de fonds.

 Dans son discours, la vice-présidente a également profité de l’occasion pour couper court à toutes les spéculations sur la durée du mandat de la coalition au pouvoir. Celle-ci ayant promis un mandat de 3ans avant son élection. Jallow Tambanjang  indique sans ambages que la coalition fera un mandat de 5ans comme stipule la constitution. “Pour ce faire, les voies juridiques sont là, nous les saisirons au moment opportun”, rassure-t-elle

Quant à la Commandante du navire, Capitaine de Corvette Rivière, se dit très fière d’être à la tête du bateau. “Désormais, ce navire viendra dans le pays de façon intermittente. Nous reviendrons ici au premier trimestre de l’année prochaine. Nous sommes là pour former la marine gambienne dans la lutte contre l’insécurité maritime”, informe-t-elle.

A noter que les éléments de la marine française repartent demain pour Dakar. Ils viennent d’entamer un mandat de trois mois qui les mènera dans les pays de la façade atlantique de la région de l’Ouest et du Centre de l’Afrique, zone dite du Golfe de Guinée.

Source: Photo: Au bord du navire: de gauche à droite notamment, la Commandante du navire, la vice-présidente de Gambie, l’Ambassadeur et le Commandant de la Gendarmerie détaché au Ministère de l’Intérieur