Enquête sur la mort de Solo Sandeng Arrestation de l’ancien directeur du service de renseignement, James Mendy

Wednesday, March 28, 2018

Issued: Tuesday 27 March 2018

Les arrestations se poursuivent en Gambie. Nous relayions, la semaine dernière l’arrestation de l’ancien directeur de l’administration pénitentiaire, David Coly. Cette fois-ci, c’est autour d’un autre “gros poisson”, James Mendy qui a été arrêté et inculpé, ce week-end dans le cadre de l’enquête sur la mort de Solo Sandeng, ancien leader de la jeunesse de l’UDP (United Democratic Party), le parti d’Oussainou Darboe, actuel ministre des Affaires étrangères du pays. Sandeng a été arrêté et torturé avant de mourir en détention en avril 2016. 

Cette arrestation porte le nombre à 11 membres du service de renseignement qui ont été arrêtés en l’espace d’une semaine. 

James Mendy est accusé de conspiration et meurtre durant ses fonctions. Parmi ces arrêtés, 2 personnes ont été libérées sous caution et placées sous contrôle judiciaire. Les autres sont actuellement détenues à la Police centrale de la capitale gambienne pour aider les enquêteurs à situer toutes les responsabilités dans cette affaire.

Ces arrestations sont confirmées par l’actuel directeur du service de renseignement du pays, Ousman Sowe. Ce service a été rebaptisé SIS (State Intelligence Service) sous l’actuel régime pour redorer le blason de cette agence à la réputation sulfureuse et très crainte dans le pays.

 Jeudi dernier, huit agents ont été présentés devant le tribunal de première instance de Banjul et inculpés dans le cadre du meurtre d’Ebrima Solo Sandeng.

Sandeng est cet ancien leader de la jeunesse du parti d’Oussainou Darboe arrêté en marge d’une manifestation de l’opposition, le 14 avril 2016. A l’époque, Ils manifestaient pour  réformer le code électoral mis en place par Jammeh. Il sera arrêté pour subversion, torturé avant de mourir en détention. Enterré par ses tortionnaires, sa sépulture ne sera connue qu’après le départ de l’ex-président.

Par la suite, Oussainou Darboe, le leader du parti, Amadou Sanneh, actuel ministre de l’Economie et plusieurs autres membres du parti seront jugés et emprisonnés jusqu’en janvier 2017, au lendemain de l’investiture d’Adama Barrow.

Source: Photo: Solo Sandeng, mort en détention en 2016