Economie: Le Gouverneur de la Banque centrale de Gambie désigné gouverneur de l’année à Londres

Wednesday, December 27, 2017

Le Gouverneur de la Banque centrale de Gambie, Bakary Jammeh a été l’un des invités d’honneur du Forum d’investissement commercial Grande-Bretagne – Afrique qui s’est tenu le 17 décembre 2017, à Londres. Pour l’occasion, il fut honoré pour son engagement en faveur du repositionnement de l’économie gambienne et de l’évolution des politiques monétaires.

Le patron de la Banque centrale, désigné Gouverneur de l’année de la Banque centrale émergente d’Afrique, a fait des efforts concertés au cours de cette année pour restaurer la place du pays. L’événement qui s’est tenu au Hilton London Olympia, à Londres, a également eu à honorer le Ministre de l’Investissement, du Commerce et de l’Industrie du Botswana, M. Vincent T. Seretse, le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Coopération du Kenya, M. Adan Mohamed EGH.

M. Jammeh, qui a été nommé Gouverneur de la Banque centrale par le président Adama Barrow, cette année a rétabli la confiance et la crédibilité de la Banque. Il a pu stabiliser les prix et le secteur financier par la mise en œuvre de politiques saines, de réglementations et de réformes intelligentes. Il a supprimé des politiques telles que le fait de contraindre les Banques commerciales à vendre 15% de leurs achats de devises à la Banque centrale et la fixation des taux de paiement des envois de fonds.

Ces fixations ont été remplacées par un système d’enchères plus transparent. Il a également amélioré la communication de la Banque centrale sur le marché. De plus, il s’assure que toutes les Banques respectent le capital minimum requis et améliore la gouvernance.

Il a également mis en place une équipe dans sa structure qui enquête sur les transactions financières de l’ancien président et de ses proches collaborateurs.

Au moment de sa nomination, les réserves internationales de la banque représentaient moins d’un mois d’importations de biens et de services. Les réserves internationales nettes, à court terme, étaient négatives.

Aujourd’hui, les réserves internationales ont atteint 4 mois d’importations. L’inflation, qui était de 8,8% en janvier 2017, est tombée à 7,6% en septembre 2017 et les anticipations inflationnistes sont restées modérées. De plus, les conditions du marché des changes continuent de s’améliorer et le taux de change reste stable. Il a également normalisé la politique à 15%, ce qui a entraîné une baisse des taux d’intérêt moyens d’environ 28% à 18%. Il continue de développer le marché obligataire pour la restructuration de la dette intérieure.

 La politique monétaire est également en train d’être modernisée pour être plus prospective. De plus, il examine actuellement la loi sur la Banque centrale et travaille avec des partenaires de développement afin qu’elle soit plus efficace. Il a également développé une politique d’ouverture et de fermeture des comptes du gouvernement. Cela est en cours de révision et une fois finalisé, il deviendra une politique nationale.

Pour rappel, le Forum sur le commerce et l’investissement entre le Royaume-Uni et l’Afrique vise à favoriser les relations d’affaires et à développer les interactions commerciales entre les chefs d’entreprises et les décideurs du Royaume-Uni et d’Afrique. L’événement annuel est couronné par la reconnaissance des chefs d’entreprises, qui ont contribué à la croissance économique et budgétaire du continent dans les douze mois écoulés.

Source: Photo: Une consécration à point nommée pour ce réformateur