Economie: Forte hausse du volume de marchandises au port de Banjul

Tuesday, November 07, 2017

Les autorités portuaires de Gambie informent que le volume de marchandises passées par le port maritime du pays a connu  un bon en avant, largement supérieur aux prévisions annuelles.

Selon Ousman M. Jobarteh, Directeur -Adjoint du Port autonome de Gambie, cela peut être attribuable au regain de confiance dans le marché, à l’augmentation du volume de marchandises en transit ainsi qu’aux nombreux nouveaux arrivants.

Le dimanche 5 novembre 2017, americanshipper.com, un site de référence en la matière a publié un article décriant “un manque d’espace au terminal  entraînant des frais imposés allant de 150 $ à 300 $ par conteneur”.

Selon O. Jobarteh,  porte-parole de Maersk Line,  la surcharge était due au manque d’espace au terminal.

Le port de Banjul a seulement deux principales amarres avec des profondeurs d’eau adéquates pour accueillir les navires de haute mer. La situation récurrente au cours des années a été un obstacle majeur,  informe M. Jobarteh à The Point.

“Le port a déjà engagé un processus d’approvisionnement pour contracter les services de sociétés de dragage pour draguer les zones de jetée afin d’atteindre des profondeurs d’eau adéquates, ce qui augmentera les amarres disponibles de deux à cinq, réduisant ainsi le temps d’attente des navires”, déclare-t-il, révélant que l’opération devrait être achevée d’ici la fin de l’année 2017.

“Plusieurs surtaxes de l’Europe et de la Méditerranée ont été émises le 15 octobre et les suppléments d’Asie à Banjul sont entrés en vigueur le 22 octobre, afin de continuer à offrir une qualité et une fiabilité inégalées, nous introduirons une redevance d’encombrement.) Applicable à tous les usagers du port de Banjul, à compter du 24 octobre “, avait annoncé Maersk Line.

En outre, la Gambia Ports Authority indique que “des mesures immédiates d’amélioration de l’efficacité ont été mises en œuvre par la création d’un parc de stockage de conteneurs vides hors-dock à Bund Road. En vue d’accroître la productivité et l’efficacité de la manutention des cargaisons, la livraison en 24 heures des marchandises en vrac essentielles importées et des marchandises en transit ainsi que l’achat de matériel de manutention supplémentaire”.

Par ailleurs, la  GPA  soutient que les frais de manutention portuaire ont été réduits de 50% en 2009 et que même si des concessions continuent d’être accordées, en particulier pour les produits essentiels tels que les produits alimentaires, les tarifs restent les mêmes.

Auteur: Sanna Camara

Traduction: Amadou Barry

Source photo: Ousman M. Jobarteh, Directeur- Adjoint du port de Banjul

Source: Picture: Ouaman Jobarteh lors du point de presse