Echos de la Commission d’enquête et d’audit du régime JammehDe précieux documents livrés aux enquêteurs

Thursday, December 07, 2017

C’est une mine d’informations qui est dorénavant entre les mains des enquêteurs de la commission d’enquête et d’audition sur le régime Jammeh. Madame Adama Njie, ancienne comptable à la Présidence a livré la semaine dernière à la commission de précieux documents portant sur des paiements de facture. Ces paiements comprennent entre autres des indemnités de salaire et des billets d’avion que l’ancien président avait octroyés.

D’entrée de jeu, Madame Adama Njie informe que les paiements qu’elle a effectués datent respectivement de 2011-2016 du compte spécial de la Banque centrale. Selon elle, en 2013, elle avait effectué un paiement de 69 639 778 de Dalasis, En 2014, elle avait effectué un autre paiement de 81 413 827,39 et en 2015, elle avait déboursé environ 28 millions de Dalasis.

Elle a en outre révélé qu’en 2016, elle a effectué un autre paiement de 63, 897 285,90 de monnaie nationale. Elle révèlera que c’est le Secrétaire général à la Présidence qui s’occupait des voyages avec la tutelle. Les factures des agences de voyage étaient remises par le secrétariat de la Présidence pour qu’elle effectue des paiements.

Dans la foulée, les documents relatifs aux paiements de 2011 à 2016 ont été exhibés et admis comme pièces à conviction. Mme Njie d’ajouter que certains paiements ont été effectués par l’ancien président en tant qu’indemnités à l’ex-première dame et à l’ancienne vice-présidente. 

A l’en croire, les indemnités et honoraires par jour de l’ancien président était de 350 euros [19000 dalasis NDLR], alors que l’ancienne vice-présidente et la première dame recevaient au quotidien 300 euros [16500 dalasis NDLR].

Répondant aux questions des enquêteurs, elle indique qu’elle avait reçu aussi l’ordre d’effectuer des paiements à partir du compte spécial de sécurité. Notant en outre qu’elle n’a jamais été audité de 2011 à 2016 même si une vérification est en cours.

Confrontations

La deuxième personne à témoigner était Sheriff Sawneh, le propriétaire de Competence Company Ltd. à qui la commission demandera de fournir certains documents, tels que la liste des contrats signés, l’autorisation fiscale de la Gambia Revenue Authority (GRA) et les inscriptions auprès de la Gambia Public Procurement Authority (GPPA).

M. Sawneh d’indiquer qu’il avait bel et bein payé ses impôts entre 2012 à 2016. Les documents fournis par le témoin concernant sa compagnie ont également été présentés et admis comme pièces à conviction.

 Pour sa part, M. Yusupha Dibba, ancien Secrétaire général au Ministère de la Défense a été convoqué pour l’achat de bateaux par contrat avec un certain Alhaji Jass Sam. Il déclare que l’ancien président Jammeh avait créé une unité de pêche dans la marine et ne l’avait jamais consulté.

Auparavant, M. Dibba a témoigné qu’il était allé en retraite en 2011, mais qu’il avait prolongé son contrat jusqu’en 2016.

M. Ousman Jatta alias “Rambo” a réapparu devant la commission pour confier qu’il avait reçu trois bateaux du général Barjie et trois autres du commodore Madani Senghore. A l’en croire, certains bateaux n’étaient pas étanches et n’étaient pas adaptés pour la pêche. Là-dessus, Maître Bensouda lui fait remarquer qu’en vertu des lois de la Gambie, les entreprises génératrices de revenus devraient payer des impôts. Jatta de répondre qu’il ne payait pas de taxes et qu’il ne s’était pas déclarer auprès du département de pêche.

A l’en croire, il n’avait pas de compte de pêche à la banque. Cependant, il en avait d’autres dans différentes banques et le 20 janvier 2017, son chauffeur s’est enfui avec son pick-up où il y avait des reçus et son journal de bord.  L’audience se poursuit aujourd’hui

Author: Amadou Barry
Source: Photo: La Commission d’enquête poursuit ses investigations depuis quelque 5 mois