Conférence de presse conjointe de Barrow et de Frank-Walter Steinmeier, “Enfin, l’Allemagne est de retour en Gambie”, dixit le président allemand

Tuesday, December 19, 2017

En marge d’une conférence de presse tenue au Palais présidentiel au terme de sa visite dans le pays, le président allemand, M. Frank-Walter Steinmeier a annoncé la relance effective et l’élargissement de la coopération bilatérale avec la République sœur de Gambie, suite à l’alternance démocratique.

“Ma visite en Gambie est un message de respect et de reconnaissance de la nation gambienne pour ses performances démocratiques”, s’enthousiasme l’hôte du jour.

“Dans les années 1980, l’aide de l’Allemagne à la Gambie s’élevait en moyenne à 7,7 millions de dollars par an, ce qui représente l’aide la plus élevée que la Gambie ait jamais reçue des pays européens”, informe-t-il.

Dans son livre “Histoire de la politique étrangère du plus petit Etat d’Afrique, 1965-1995”, l’écrivain gambien Omar A. Touray fait valoir que l’aide de l’Allemagne à la Gambie “a pris des proportions importantes en1980”. Selon lui, entre 1981 et 85, l’aide allemande à la Gambie venait en deuxième lieu, après celles des États-Unis.

Raison pour laquelle le président Adama Barrow s’est réjoui du retour de l’allemand pour reprendre la coopération bilatérale avec la Gambie. La délégation du président allemand comprenait des acteurs de premier plan dans les secteurs de l’agriculture, de l’énergie, des affaires, du sport et de la technologie.

L’axe Banjul-Berlin, un long partenariat

Dans les années 1980, la première puissance européenne actuelle a financé un approvisionnement en eau en milieu rural de 8 millions de dalasis dans le Nord du pays et de 8,6 millions de dalasis dans le projet de développement du riz dénommé Jahally-Pacharr dans le cadre de la campagne FFE.

Il a également fourni 50 bus de transport en commun et une assistance de gestion, estimée à 12 millions de dalasis, au GPTC.  A cela, il faut y ajouter le financement d’un projet de drainage dans la ville de Banjul à hauteur de 8,5 millions. Une équipe allemande a également aidé la GUC (compagnie nationale d’électricité) à réhabiliter et à renforcer la gestion de cette société en affectant 12 millions de monnaie gambienne.

En mars 1981, l’organisme d’aide allemand Kreditanstalt fur Wiederaufbau (KFW) a accordé à la Gambie un prêt de plus de 7 millions de dalasis pour l’achat d’une  drague autoporteuse de 300-T au port de Gambie.

Le Ministre des Affaires étrangères allemand en visite en Gambie en 1983 soutenait que son pays partageait les mêmes perceptions sur les droits de l’homme et la démocratie. A l’issue de cette visite, il avait a annoncé une aide technique de 7 millions de dalasis et une aide financière de 7 millions.

Une délégation composée de parlementaires et d’experts allemands s’était venue  à Banjul en 1981. L’Allemagne a également construit un projet de barrage sur le fleuve Gambie.

Coopération retrouvée

Donc, lorsque le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, a annoncé que l’Allemagne était de retour, on pouvait remarquer un large sourire du président gambien, debout sur le pupitre à côté de son hôte.

Le président allemand déclare que des mesures ont déjà été prises pour examiner le soutien dans le secteur de la santé en Gambie. Cela, après une visite à la clinique des ONG allemandes à Dippa Kunda. Il a également annoncé  un programme de formation technique lors de sa visite à l’Institut de formation technique de  Gambie (GTTI).

L’Allemagne apportera  un soutien immédiat au département de production de la compagnie d’électricité gambienne (NAWEC), en fournissant des pièces de rechange aux générateurs et une solution énergétique durable à long terme.

Le président allemand a déclaré qu’”il était évident qu’il y ait des difficultés sur le chemin du développement de la Gambie après des années de tyrannie. L’UE et l’Allemagne, cependant, seront du côté de la Gambie”, rassure-t-il.

“La Gambie et l’Europe sont étroitement liées, avec une longue histoire de commerce et de coopération dans plusieurs domaines”, a ajouté le président Walter Steinmeier.

“Par exemple, un délégué du gouvernement allemand DetleyWoerman, associé au directeur de DetleyWoerman Group, fondé en 1837, a déclaré que leurs affaires avec l’Afrique de l’Ouest et la Gambie ont été particulièrement réussies grâce aux contacts et au commerce qu’ils ont eu avec l’Afrique”, rappelle-t-il.

“La Gambie était une zone de traite importante et un point de contact pour de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest”, a martelé M. Woerman.

Fort de plusieurs décennies d’expérience en Afrique en tant que société de négoce traditionnelle, un groupe allemand vend des produits techniques dans l’industrie manufacturière, l’agriculture et le secteur du transport et de la construction. Il possède des filiales au Ghana, au Nigeria et en Angola qui détiennent de grandes installations de stockage, du personnel qualifié, du bon équipement technique et du savoir-faire.

“Alors quand le président Adama Barrow a exprimé sa joie de voir l’Allemagne être de retour en Gambie, je réponds en l’assurant qu’en effet, nous sommes bel et bien de retour”, ajoute M. Walter Steinmeier avec un brin d’humour.

Author: Amadou Barry
Source: Photo: Les deux homologues lors de la conférence de presse