Ce qu’il faut retenir de l’adresse à la Nation de son Excellence Adama Barrow, Président de la République de Gambie

Tuesday, January 02, 2018

Comme le veut la tradition, pour cette nouvelle année encore, le Président Barrow n’a pas dérogé à la règle. Pendant une douzaine de minutes, il s’est prêté à l’exercice pour sa première fois pour prononcer une adresse à la Nation. Une allocution aux allures de bilan de son premier anniversaire à la tête du pays et de politique générale pour 2018. Nous décidons de publier l’essentiel de cette allocution télévisée. Florilèges.

“En vous transmettant les vœux de prospérité du Nouvel An traditionnellement, je profite de l’occasion pour partager certains faits saillants de l’année écoulée. C’est aussi un moment de réflexion et d’analyse pour l’année à venir et au-delà.

Dans vingt jours, il sera exactement un an depuis mon investiture en tant que président de ce pays, suite à mon élection. Le refus de l’ancien président d’accepter le résultat de ces élections, ont entrainé des dysfonctionnements qui ont grandement affecté le bon fonctionnement de l’appareil étatique.

C’est pourquoi mon administration travaille sans relâche pour assurer la justice transitionnelle. C’est pourquoi aussi nous entreprenons le processus nécessaire pour les réformes institutionnelles, sociales et politiques.

Le goulot d’étranglement de la dette

 Cependant, il est clair que nous n’avons pas commencé cette tâche avec le meilleur des conditions. Nous sommes partis d’une position minée par des décennies de mauvaise gestion et de mauvaise consolidation du pouvoir, qui ont affaiblies nos institutions. Nos caisses non seulement étaient vidés, mais nous sommes lourdement endettés. Le pays a une dette de plus de 1 milliard de dollars, ce qui représente 120% du  PIB. Ce qui veut dire aussi que chaque ménage dans le pays doit environ 4500 dollars. En outre, les agences de l’État ont été négligées. L’électricité en est un bon exemple.

Les générateurs du NAWEC n’ont pas été entretenus. En octobre, deux groupes électrogènes ont été mis en retrait pour dépannage, mais en l’espace de quelques semaines, trois autres groupes électrogènes sont tombés en panne, ce qui a provoqué des coupures inacceptables.

Je dois dire que j’ai été profondément encouragé par le niveau de patience démontré par les Gambiens dans ces conditions difficiles. En tant que gouvernement, nous avons pris la décision de planifier une nouvelle centrale électrique supplémentaire, à moyen et à long terme et d’une réparation complète de autres générateurs vieillissants.

Reprise économique

Au cours de l’année écoulée, mon administration a multiplié les relations avec de nombreux partenaires de développement et s’est fait de nombreux amis sincères en peu de temps. Le port a connu une augmentation de fréquentation. Le tourisme s’améliore et la situation macroéconomique s’est stabilisée.

La croissance économique pour 2018 est estimée à 3,8% contre 2,2% en 2016. Les secteurs de l’Agriculture, de l’Industrie et des Services devraient enregistrer une croissance positive par rapport à 2017.

 L’inflation a inversé sa tendance à la hausse, en passant de 8,8% en janvier à 7,4% en octobre 2017, reflétant la baisse progressive des prix de denrées de première nécessité et la stabilisation du Dalasi.

 Diplomatie

Etant donné qu’aucun pays ne peut vivre dans un vase clos, de surcroît pour un petit pays avec des ressources naturelles limitées comme le nôtre.  L’une des premières missions de mon gouvernement est de ramener notre pays dans le giron de la communauté internationale. Nous avons déjà ouvert la voie pour rejoindre le Commonwealth et d’autres instances internationales, telles que la Cour pénale internationale. Nous avons réaffirmé notre appartenance au centre international de règlement des différends en matière d’investissement pour encourager et restaurer la confiance des investisseurs.

 Liberté de la presse

Nous avons depuis restauré la liberté d’expression et la liberté de la presse. La politique de la peur et de l’intimidation n’a plus sa place dans la Gambie actuelle. Nous ouvrons une ère de dialogue et de transparence.

Feuille de route

 Énergie et infrastructure, Agriculture, Santé, Education et autonomisation des jeunes et Tourisme, ces domaines seront suivis avec un vif intérêt pour s’assurer que mon gouvernement atteigne ces objectifs.

 Il est également important de noter que ces priorités  ont également été incorporées dans le Plan national de développement, selon les besoins.

 J’appelle tous les Gambiens et les amis de la Gambie à redoubler d’efforts et de dévouement pour une mise en œuvre rapide et efficace de notre plan de développement.

Et allons de l’avant en 2018 avec optimisme et foi en notre capacité à réussir.

 Je prie le Tout-Puissant Allah de nous accorder à tous une nouvelle année remplie de bonne santé, de prospérité et de bonheur”.

Source: Photo: Le Président Barrow présentant ses vœux à ses compatriotes