Bonne gouvernance: le DG de la Gambia Revenue Authority (GRA) exhorte à plus d’efforts dans la lutte contre la corruption en Gambie

Friday, December 08, 2017

C’est une tâche immense, un noble défi que de vouloir lutter contre la corruption et la prévarication en Gambie. Tant il est de notoriété publique que ce fléau est ancré et gangrène la société. En marge de l’ouverture d’un séminaire régional de cinq jours sur l’intégrité et la transparence, le Directeur général de l’Agence fiscale de Gambie (GRA), Yankuba Darboe, a déclaré que la lutte contre la corruption exige des efforts concertés et l’engagement de toutes les parties prenantes. Mais mieux encore, il faut une gouvernance transparente, des institutions fortes, des politiques et des outils plus efficaces pour faire fonctionner la croisade contre ce fléau, indique-t-il.

Le Commissaire général  déclaré qu’au niveau de son Agence dont il est à la tête, “l’honnêteté, l’intégrité, le professionnalisme, l’équité et l’impartialité parmi tant d’autres sont des valeurs fondamentales”, qui constituent une pierre angulaire dont tout  fonctionnaire devrait s’armer.

Selon lui également, son institution a également investi massivement dans les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) en automatisant toutes les procédures de collectes de taxes intérieures via des banques commerciales.

M. Darboe ajoute que son institution continue de tout mettre en œuvre pour créer l’environnement nécessaire à la performance de son personnel. Ajoutant que depuis la création du GRA, il existe un Comité de nomination, de promotion et de discipline (APDC) chargé de traiter toutes les questions du bon fonctionnement. Selon lui,  tous ces efforts visent à minimiser l’utilisation des pouvoirs discrétionnaires personnels par les agents, la détention d’énormes liquidités, lasurance de leur intégrité et de leur professionnalisme au travail.

Selon ce DG, ce forum permettrait à chaque administration des recettes d’examiner leurs approches de la gestion de l’intégrité dans la sous-région et dans chaque pays afin d’élaborer des plans et des solutions pratiques.

M. Darboe a en outre déclaré que l’adhésion à l’OMC, à la CEDEAO et à d’autres normes et protocoles internationaux en matière d’amélioration des niveaux d’intégrité est essentielle pour vaincre la corruption.

S’exprimant également à cette occasion, Philip Wood, conseiller régional pour la Douane au FMI, a déclaré que le séminaire offrirait un forum de discussion pour explorer les défis de l’intégrité dans l’administration douanière. Il vise également à trouver les moyens de relever bon nombre de défis, d’identifier les préoccupations relatives à l’intégrité et aux vulnérabilités.

Il a déclaré que les éléments clés et les bonnes pratiques internationales pour développer des stratégies d’intégrité efficaces et l’expérience des pays membres comprennent un examen du statut et de la mise en œuvre effective du code de conduite et des stratégies d’intégrité et des méthodes pour réduire la corruption.

Pour sa part, le Directeur des Douanes, Salifou Tiemtore, a félicité le FMI et la GRA pour avoir pris ces initiatives “audacieuses”, affirmant qu’il est orienté vers la résolution des problèmes dans nos régions.

Il exhorte les participants à prendre la formation au sérieux en soulignant l’engagement de la CEDEAO à soutenir de telles initiatives. 

Author: Amadou Barry