Actualité nationale: La Gambie organise ses premières élections locales post-Jammeh

Tuesday, April 10, 2018

La Gambie tient ses premieres elections locales post-Jammeh ce jeudi 12 mai. La campagne électorale s’est deroulée pendant trois semaines et les scrutins se déroulent les 12 avril et 12 mai prochains. En avril pour les conseillers locaux et en mai pour les maires. A 72 heures de cette échéance electorale, The Point a recu le président de la Commission électorale indépendante du pays, Alieu Momar Njai pour une interview exclusive. Il nous explique les enjeux de ce double scrutin.

Il s’agit non seulement de premières élections locales sous le magistère Barrow, mais aussi elles ont valeur de test qui permettra de redessiner la nouvelle configuration politique de la nouvelle Gambie.

Pour cette échéance, 407 candidats sont en competition pour les conseillers locaux ce jeudi pour 120 sièges á pourvoir et 1422 bureaux de vote pour 86000 électeurs. 9 partis politiques dont les principaux sont représentes. L’autre particularité de ce double scrutin, est le nombre de candidats indépendants, ils sont sont une vingtaine  à y prendre part.

Pendant trois semaines, ces candidats ont battu campagne sans incident majeur et espèrent des élections transparentes. La transparence, le maitre mot du président de la Commission électorale indépendante du pays, Alieu Momar Njai. A 83 ans , cet infatigable militant de la liberté et de la démocratie tient toujours les rênes de cette institution qu’il dirige depuis avril 2016. Commission dont on rappelle, a joué un rôle majeur dans l’alternance démocratique dans le pays. La même année, il affirme avoir échappé à une tentative d’empoisonnement par  Jammeh. Il ne doit son salut qu’au Sénégal , par l’intermédiaire de son ambassade à Banjul, qui l’avait exfiltré du pays un certain 31 décembre 2016.

Aujourd’hui, son équipe composée de 60 membres et employants 10.000 contractuels est chargée d’organiser ces élections. Pour sa part, la sociéte civile attend beaucoup de ces élections et déplore le manque d’engouement des electeurs. 

Source: Picture: Alieu Momar Njai, le président de la Commission électorale indépendante gambienne