Actualité nationale, Baba Fatajo, DG de la NAWEC: “la NAWEC traverse une, crise sans précédent et fait face à l’un des plus grands défis de son histoire”

Friday, November 10, 2017

Un aveu de taille, dirait-on. Le Directeur Général de la Société nationale de l’eau et de l’électricité (NAWEC) a reconnu que son entreprise traverse aujourd’hui l’un des plus grands défis de son histoire en matière de fourniture de ces deux ressources vitales.

Baba Fatajo faisait cette déclaration ce mercredi lors de la cérémonie de pose de première pierre d’une nouvelle centrale de 20 mégawatts à Brikama.

“Cette regrettable  situation est la résultante d’un cumul de facteurs hérités: comme des infrastructures défectueusesm en raison du manque d’investissements appropriés et adéquats au cours de dernières années. À l’heure actuelle, seulement 45 MWT de capacité de production sont disponibles dans la région de Banjul pour une demande d’au moins 70 MWT, ce qui rend inévitables les pannes et les coupures d’électricité”, révèle-t-il.

“La viabilité financière de l’entreprise ne semblait pas bonne non plus avec une faramineuse dette de près de 200 millions de dollars américains. Cependant, malgré cette sombre perspective, tout n’était pas perdu d’avance et il y a de vraies raisons d’espérer. Le gouvernement de la Gambie, en collaboration avec la Direction de la NAWEC et d’autres parties prenantes ont réétudié correctement le secteur de l’électricité du pays et préparé une feuille de route sectorielle qui s’appelle Power Development Plan (LCPDP) pour résoudre ce problème qui n’a que trop duré, se félicite-t-il.

Fatajo note également qu’à court terme, ils ont présenté un plan d’urgence pour 2017 et que les principaux points du plan font l’objet d’un suivi rapide pour l’augmentation de la capacité grâce à l’achat de nouveaux moteurs pour atteindre au minimum 70 MW.

Cela, ajoute-t-il, devrait aider à réduire les pannes des machines. Soulignant que d’autres mesures du plan prévoient le remplacement de tous les lampadaires par des ampoules dits LED pour réduire la consommation. Un plan de communication de crise pour informer les clients et les médias est en cours également.

“Dans l’intérieur du pays, les lignes transfrontalières avec le Sénégal doivent être accélérées pour acheter jusqu’à 10 MW d’électricité à la Société nationale d’électricité du Sénégal (SENELEC). Je suis heureux de rapporter ici que certaines parties de la Gambie bénéficient aujourd’hui de 24 heures d’électricité grâce à ces mesures “, conclut-t-il.


Author: Auteur: Sheriff Janko Traduction: Amadou Barry
Source: Picture: Le DG de la NAWEC fait l’objet d’énormes critiques actuellement