18 ans après le massacre du 10 avril

Wednesday, April 11, 2018

Les rescapés demandent toujours Justice

Abdou Karim Jammeh, un rescapé du massacre des élèves du 10 et 11 avril 2000, au cours de laquelle plus de 13 personnes été tuées, demande justice au gouvernement près de 18 ans après la tragédie.

M. Jammeh a rendu visite à The Point, ce lundi. Selon lui, son collectif aspire à la justice depuis  la chute de Jammeh, en vain.

Il ajoute qu’il est satisfait du changement politique tout en espérant justice un jour. Cependant, il indique que cela fait plus d’un an que le gouvernement de Barrow est arrivé au pouvoir mais aucun acte n’a été pose à leur endroit.

«Nous voulons que le gouvernement de Barrow sache et comprenne que nous souffrons depuis 18 ans», a-t-il martelé.  Tout en exhortant le gouvernement à essayer de comprendre les sentiments, les cris et les douleurs des survivants et des parents qui ont perdu leurs enfants ce 10 avril.

Il a lancé un appel au gouvernement pour le soutien de ses collègues survivants pour les traitements médicaux qui sont toujours en suspens, disant que le traitement médical devrait être une priorité majeure.

Selon lui, le 25 avril 2010, 10 personnes ont été promises d’être  transférés à l’étranger par l’ambassade de Turquie à Banjul et ont reçu des visas et des traitements gratuits, mais depuis l’année dernière, ils ne voient aucun acte à leur égard”. Nous avons absolument besoin de ces traitements parce que nous souffrons depuis longtemps”, a-t-il poursuivi, soulignant que leurs rapports médicaux devraient être mis à jour afin d’être traités à l’étranger. Il a donc appelé le ministère à mettre à jour leurs rapports médicaux dès que possible afin qu’ils puissent se faire soigner.