150 éléments de la nouvelle garde présidentielle gambienne en formation à Dakar

Friday, May 04, 2018

Au moins 150 membres du premier contingent de la nouvelle garde présidentielle gambienne, dont 21 femmes soldats, ont quitté, Banjul ce mardi pour une formation de trois mois à Dakar. Ils devront remplacer les éléments du Groupe d’intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) qui assure la sécurité présidentielle en Gambie depuis l’année dernière.

S’adressant aux troupes peu avant leur départ à l’école de formation des Forces armées de Gambie à Fajara, le chef d’état-major des Forces armées gambiennes (GAF), Masanneh N. Kinteh, a félicité les troupes, tout en leur parlant de la nouvelle stratégie militaire du  président Barrow.

Le chef d’état-major a exprimé sa satisfaction à propos de la formation de la nouvelle garde présidentielle, en indiquant que cela fait partie des priorités du nouveau gouvernement.

C’est dans ce sens que le chef d’état-major a déclaré que le président Barrow, commandant en chef des forces armées gambiennes, a consulté son homologue sénégalais pour que le nouveau contingent de la garde présidentielle soit formé à Dakar. Cependant, en raison de certaines circonstances, la formation n’a pas pu commencer comme prévu.

“Les nouveaux éléments de la garde présidentielle regroupe divers services de sécurité du pays.”Kinteh les exhorte à faire preuve d’abnégation pour se concentrer sur la formation.

“Je ne doute pas que vous serez en mesure de faire l’entraînement à Dakar en raison du niveau professionnel et de la formation reçue antérieurement en Gambie. On s’attend à ce que vous répondiez aux attentes de l’armée et du peuple gambiens. Mais tout acte d’indiscipline fera l’objet de sévères punitions “, a averti M. Kinteh.

Ces soldats seront formés dans deux écoles de la Gendarmerie sénégalaise, à savoir l’école des Officiers de la Gendarmerie à Dakar et celle des sous-officiers à Fatick.

A noter que ces soldats devront remplacer les éléments du Groupe d’intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN, unité d’élite de la Gendarmerie sénégalaise)  qui assure la sécurité présidentielle depuis la chute de l’ancien président. Pour le moment, l’on ignore la date du départ de second contingent.

Author: Photo: d’illustration soldats gambiens